• Nouveau

DE LA GUERRE MONETAIRE AU MARQUAGE

4,00 €
TTC

Depuis quelques années les banques, les sociétés de crédits, les grands magasins tentent de plus en plus de “ficher” les particuliers en leur demandant de prendre des cartes, avec des avantages de délai de paiement afin de les encourager dans cette démarche.

 

Ces cartes comportent également à la fois toutes les informations concernant vos achats, mais pourront comporter à votre insu des renseignements d’ordre politique, religieux ou confidentiels. Tout ceci est fait dans le but d’alimenter un fichier “mondial” ou chacun d’entre nous figurera.

Le facteur de mondialisation propre aux marchés financiers permet aux entreprises, par l’intermédiaire de participations croisées, de recourir aux fichiers des entreprises-filiales et donc, de bénéficier de leurs informations. Ce n’est, en effet, pas un hasard si ce processus de développement s’accompagne d’une fusion/concentration des entreprises et de leur contrôle par “la puissance financière anonyme et vagabonde”.

 

Les Amérindiens dans le Nord de l’Arizona détiennent une curieuse prophétie: “Personne ne pourra acheter ou vendre s’il n’a pas la marque de l’ours. Quand cette marque sera visible, elle sera le signe annonciateur de la Troisième Grande Guerre”.

 

 

TABLE DES MATIÈRES

 

 

I- Le développement parallèle des cartes de crédit et du code-barres

1) L’extraordinaire développement des cartes à puce de crédit

2) Une prophétie étrange

 

II- Vers l’instauration de la monnaie électronique

1) De multiples scénarios de “chaos”

2) La suppression de l’argent liquide à travers le déclenchement d’une crise importante de liquidités

3) Le montage de l’Euro et le développement d’Internet... signes évidents du chaos qui approche

 

III- De la monnaie électronique au système de marquage des populations

Une puce comme tatouage

L’étape finale : la micro-puce dans le corps humain

 

Conclusion

 

 

Format A5 – 25 pages