DONALD TRIUMP CONFIRME LA MISSION DES ELITES

DONALD TRIUMP CONFIRME LA MISSION DES ELITES

Suite à la catastrophe du sommet du G7, mais qui n'aura pas surpris les lecteurs de la lettre confidentielle LIESI, les commentaires parfois acerbes de quelques personnalités pointent dans les médias. C’est ainsi que le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a dit haut et fort que le président américain Donald Trump a "détruit" une grande partie de la confiance entre les Etats-Unis et l'Europe en retirant a posteriori, au moyen d'un tweet, son soutien à l'accord final du sommet du G7 au Canada.


"Vous pouvez détruire très rapidement une quantité incroyable de confiance avec un tweet. Cela rend d'autant plus important pour l'Europe de rester unie et de défendre ses intérêts de façon encore plus offensive", a complété le politicien allemand, avant de conclure : "L'Europe unie est la réponse à l'Amérique d'abord".

Pour rappel : dans deux tweets publiés alors que tous les dirigeants avaient déjà quitté le sommet de La Malbaie (Canada), le président américain s'est désolidarisé à la surprise générale du communiqué final négocié de haute lutte par le G7 (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon). Il a justifié son attitude en invoquant de "fausses déclarations" du Premier ministre canadien Justin Trudeau pendant sa conférence de presse finale, où il avait notamment jugés "insultants" les nouveaux droits de douane appliqués à des produits importés de pays alliés des Etats-Unis. Dans la foulée, le président américain a renouvelé sa menace de relever les droits de douane sur les automobiles importées aux Etats-Unis.

L'attitude de Donald Trump suscitait dimanche une large réprobation en Allemagne, toutes tendances politiques confondues. "Comment peut-on mener la moindre négociation utile avec une Maison Blanche qui méconnaît les bases de l'ordre économique mondial et vit dans un monde fantasmé, tordu et décrépit ?" s'interrogeait le grand quotidien conservateur Die Welt.

 

Même la Chancelière Angela Merkel, qui ne fait quasiment jamais de commentaire, est cette fois sortie de sa réserve habituelle. En effet, dans un entretien avec un journaliste de la chaine allemande ARD, elle a dit: "C'est dur, c'est décevant cette fois-ci, mais ça n'est pas la fin" du G7. "C'est déprimant, et c'est déjà beaucoup pour moi" que de dire ça, a-t-elle poursuivi, ironisant sur sa traditionnelle retenue verbale. Elle a estimé que M. Trump, par sa politique de "l'Amérique d'abord", par moment donne l'impression qu'il préfère "un gagnant et un perdant" au "gagnant-gagnant".

Quant au prochain grand rendez-vous diplomatique de l'été : "Il y aura un sommet de l'Otan (en juillet) et il ne sera pas facile", a prédit la chancelière, Donald Trump reprochant à de nombreux Européens, Allemands en tête, de ne pas dépenser suffisamment en matière de défense.

 

Détail important qui met en évidence certaines de nos séries sur la Lettre des prophéties et de LISO à propos du passé d’Angela Merkel, elle a dit que l'Europe devait développer ses capacités d'action sur la scène internationale et devenir une puissance avec une "culture stratégique"… voyez la Chine et la Russie qui font front commun…

MERCI DE VOTRE SOUTIEN PAR VOS ABONNEMENTS ET DIVERS ACHATS

 

POUR CONNAITRE LES DESSOUS DE CES SUJETS :

 

 

 

ABONNEZ-VOUS à la lettre confidentielle L.I.E.S.I                 "Cliquez ICI"

 

ACHETEZ les SERIES de la lettre des PROPHETIES             "Cliquez ICI"

 

ACHETEZ les BREVES de L.I.E.S.I                                           "Cliquez ICI"

 

ACHETEZ les SERIES de la lettre d'informations  L.I.S.O      "Cliquez ICI"

 

 

 

 

 

CONTRIBUTION VOLONTAIRE

 

Merci de penser à soutenir notre SITE. 

 

"Cliquez ICI"

 

 

 

Inscrivez-Vous à notre Newsletter, c'est gratuit     "Cliquez ICI"

Leave a Reply