DES MOUTONS CORVEABLES DANS UN UNIVERS  DE MENSONGES PERMANENTS

DES MOUTONS CORVEABLES DANS UN UNIVERS DE MENSONGES PERMANENTS

Les programmes de rachat de leurs propres actions par les entreprises américaines pour cette année atteindront la somme astronomique de 900 milliards de dollars. C’est une politique établie en vue de créer un corner sur le papier composant les indices boursiers américains. Acheter de la croissance en profitant de taux bas pour se goinfrer de ses propres titres, c’est une politique plutôt minable, mais qui va si bien dans l’air pestilentiel de notre époque.

Est-ce que cette politique des grandes sociétés a été décidée en vue d’un retournement du cycle économique que l’on souhaite cacher le plus longtemps possible ?

Il ne fait aucun doute, désormais, que la croissance économique a atteint un sommet. Même pour Pékin, il va falloir gérer la baisse de l’activité économique dans un contexte avéré ou pas de vraie guerre commerciale. Dans le même temps, les prix du pétrole ne marquent aucune pause, pas la moindre consolidation. C'est un facteur très négatif, non seulement pour la Chine, mais encore pour un grand nombre de pays importateurs de pétrole, comme la majeure partie des Etats européens et plusieurs pays émergents, qui connaissent de sérieux problèmes sociaux avec l'introduction de la phase de "déstabilisation" dont nous avons déjà parlé. Eux sont en première ligne.


Sur ce graphique, on peut espérer une accalmie dans la progression des cours du pétrole ou or noir. Reste à voir si nous franchissons ce barrage ou si nous redescendons plus bas. Dans cette perspective souhaitée, il faudra en profiter pour remplir les cuves en vue du prochain hiver, car les prix sont très élevés. D’autant plus que l’Etat en faillite a surmultiplié les taxes sur le crude.
Exemple : le prix à la pompe est aussi élevé qu’à l’époque où nous étions à plus de 120 dollars le baril ! Rappelons que nous sommes à 72 dollars pour le moment…

Pour l’heure, les Français sont sous le charme du ballon rond, tandis que les esclaves politiques des créanciers de la France votent discrètement des mesures qui feront très mal et que les gens découvriront au retour des vacances… L’ensemble des con-tribuables français est en final pour le remboursement d’une dette inique, qui assure la mise en place d’un nouveau régime féodal, mais sans aucune valeur de charité envers qui que ce soit. Si les choses continuent d'évoluer en l'état, nous serions les serfs et la caste des oligarques qui impose les guignols de la politique vont nous diriger au moyen de la technologie Big Brother que la Chine expérimente avec le concours des grandes firmes du Net.










BREVES DE LIESI mars 2018







Leave a Reply