IMPORTANCE DU CATECHISME

IMPORTANCE DU CATECHISME

Le Catéchisme catholique contient les principes de la vraie sagesse


 
1. — La jeune Manon Phlipon, née à Paris 1764, fille d'un graveur, épousa Roland, plus tard ministre de Louis XVI, en 1780, et mourut sur l'échafaud en 1793. La future Madame Roland avait passé dans sa jeunesse pour une merveille d'érudition. Un parent lui avait prêté des ouvrages des philosophes de l'antiquité et des Saints Pères qu’elle avait lus avec autant d’avidité que peu de discernement. On la présenta un jour à l'archevêque de Paris, qui, après avoir écouté pendant quelque temps les savantes tirades de la jeune pensionnaire, tourna sur ses talons et dit à la supérieure: «Achetez à cette petite fille un catéchisme de six sous.»
L ’évêque avait raison : elle perdit bientôt la foi et mourut incrédule.


2. — La bibliothèque royale. — Un roi des Indes avait, dit-on, une bibliothèque si considérable, que cent chameaux n'auraient pas suffi pour la déménager. Voyant qu’il lui serait impossible de jamais lire tous ces ouvrages, il ordonna de faire un choix des meilleurs et d’en extraire la quintessence. Mais ces extraits comprenaient encore cinquante gros volumes, et le roi ordonna qu’on lui en donnât un abrégé en un volume, qui contînt un petit traité, mais complet de la Sagesse. Un de ses serviteurs, qui était catholique, lui apporta un catéchisme, en lui disant: «Voici ce traité court et complet de la Sagesse.» Ce serviteur avait bien dit, car le catéchisme contient tous les enseignements propres à nous rendre heureux.


3. — Opinion d’un savant au lit de mort sur le catéchisme.
— Jouffroy, professeur célèbre de l’Université de Paris (1796-1842), perdit la foi dans sa jeunesse; néanmoins, avant de mourir, il dit aux amis qui l'entouraient ces mémorables paroles: «Je connais un petit livre, que les enfants apprennent par cœur, et qui contient la solution des plus grands problèmes de la destinée de l’homme. Lisez tous ce petit livre, le catéchisme.» — En effet, le catéchisme répond aux principales questions concernant la destinée humaine que la philosophie libre-penseuse appelle l’énigme de la vie : D’où vient l’univers ? Pourquoi suis-je au monde? Que deviendrai-je après la mort? etc.
Si Socrate, Platon, ou un autre grand philosophe de l’antiquité, avaient mis la main sur ce livre, ils en auraient été stupéfaits, car il aurait répondu clairement à toutes les questions dont ils recherchaient si anxieusement la solution.


4. — L’examen d’un juriste sur le catéchisme par un Président de République.
— Le célèbre Président de la République de l’Equateur, Garcia Moreno (mort en 1875), assistait quelquefois aux examens de l’Université pour voir quels étaient les talents des futurs fonctionnaires de l’Etat. Un jour un étudiant en droit passa brillamment son doctorat; le Président le félicita et lui dit : «Monsieur, vous venez de nous donner une preuve de vos excellentes connaissances en droit. Etes-vous tout aussi fort en catéchisme ? En effet, un juriste doit avant tout connaître la loi de Dieu.»
Puis il adressa au jeune docteur quelques questions sur la religion, auxquelles celui-ci ne put point répondre. «Monsieur, ajouta alors le Président, je vous conseille de vous retirer quelques jours chez les capucins pour réapprendre votre catéchisme ; cela vous sera très utile.»

Leave a Reply