Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

 

 

 

ILS ONT TOUT SOUS LES YEUX MAIS ILS VOIENT RIEN

 

21 juillet 2017 - Pourquoi faut-il se méfier de la situation ambiante? Parce que les banques centrales démontrent au fil des semaines, et aux yeux de tous, qu’elles ne croient pas à la reprise. Leur politique monétaire reste celle qu’elle pratique dans un monde en crise. Nous sommes toujours à des taux très bas et le cycle économique est artificiellement maintenu à un niveau bien faible. Très longue croissance, selon les chiffres officiels, et d’un niveau très modeste. Mais alors, que se passera t-il quand les banques centrales seront confrontées à une situation économique qui se dégradera  sérieusement?


Comment normaliser une politique monétaire, demain, alors que les signaux d’essoufflement de la croissance américaine se multiplient? Et l’on peut même parler de croissance mondiale à la lumière des projections très récentes sur l’économie chinoise.


Malgré tout cela, les indices continuent de grimper. Alors à quoi bon s’instruire puisque ce qui compte c’est d’être dans le bon sens ? N’oublions pas un grand principe que m’avait expliqué un jour un as du marché des options à une époque où je traînais quotidiennement mes guêtres au Palais Brongniart tout en poursuivant mes études de droit et d’économie : « Les meneurs du marché finiront par ruiner tout le monde. Ce qu’ils vous donnent pendant 6 mois, dix ans, etc., sera repris un beau jour et tout le monde se retrouvera à poil. Le pouvoir financier travaille sur une génération voire plus et il réduira en miettes des fortunes qui ont pu se constituer sur des décennies. Vous le verrez de vos yeux, jeune homme. » Ce vieil homme des années 80’ était un juif arménien très respectable, mais aussi très lié à la sphère de l’employeur d’Emmanuel Macron… C’était un génie de la finance qui avait fait fortune grâce à un certain David Rockefeller...


Aujourd’hui, nous vivons avec des éléments informationnels très divergents, beaucoup d’éléments macro-économiques très superficiels et un abêtissement général des participants au grand cirque. Les gens sont habitués à des mouvements moutonniers et uniformes, sauf quand il y a des accidents, mais ils sont là, rassurés : les banques centrales interviendront. Le drame qui se met en place est une crise dans laquelle les banques centrales (comme nous venons de l’exprimer) seront prises au piège et inutile de préciser que tout cela a été voulu. Il s’agit d’aboutir à une impasse afin d’accepter une autre solution : la reconstruction du SYSTEME.


En attendant et comme tout le monde peut désormais le constater : le POLITIQUE est mort. LIESI avait annoncé la fin des partis politiques classiques depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est maintenant acté avec l’élection de Macron, le pantin des marchands transnationaux. Il leur suffit d’entretenir la bêtise humaine avec les écrans (le LSD électronique) et ces fichus portables, pour mener le monde à l’abattoir.


Pendant ce temps, vous constaterez que les éléments climatiques se confirment : chaud, froid qui se succèdent; des tremblements de terre qui s’accélèrent… comme annoncé au début des premières séries de la Lettre des Prophéties. Il n’y a pas de hasard et mieux vaut s’instruire que suivre le troupeau, endoctriné par les grands manipulateurs de l’information. N’oublions pas que de Rome à Paris, de Washington à Moscou et à Pékin, nous sommes guidés par des menteurs, des fossoyeurs de la vérité : ils sont tous impliqués dans le Nouvel Ordre Mondial au service du Prince de ce monde.

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

L’ILLUSION PERMANENTE ET LA FIN DU POLITIQUE

 

20 JUILLET 2017 - La hausse se poursuit à Wall Street, ainsi que le feuilleton sur les relations entre le camp Trump et les Russes. On voit de plus en plus que la question politique n’interfère plus (pour le moment) sur l’évolution des cours de la bourse américaine. Nous ajoutons « pour le moment » parce que rien ne dit que cela puisse durer dans quelques mois.

 

C’est plutôt la preuve que cette baudruche est totalement manipulée par le réseau de banquiers internationaux qui sont aussi à la tête des plus grosses banques et des banques centrales, sans oublier les plus grosses boites de la planète. On assiste finalement à un scénario où, pour le moment, la hausse se nourrit d’elle-même. Pourtant, comme l’observe Ipek Ozkardeskaya, analyste de London Capital Group : « La faiblesse des indicateurs économiques américains, des résultats des banques décourageants et l'échec des Républicains à proposer un système de santé de remplacement pèsent sur le marché américain » sont là !

 

La situation économique américaine est si pitoyable que l’idée semble acquise que la Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait être amenée à reporter à 2018 le troisième relèvement de taux prévu cette année.

 

Wall Street se fiche du politique. La Haute finance fait sa démonstration quotidienne que c’est elle qui mène le processus de la vie et que le politique est à ses ordres. On en a une démonstration éblouissante en France avec le jeune Macron, plus soucieux de satisfaire les puissances d’argent qui l’ont fait roi que de servir les intérêts d’un pays qu’il abhorre sans se cacher.


Aujourd’hui, la direction de la BCE va s’exprimer. On attend avec beaucoup d’impatience ce qui sera dévoilé sur la politique monétaire des prochains mois. « Pour plusieurs analystes, il faudrait que M. Draghi se montre particulièrement prudent sur les perspectives de l'économie de la zone euro et balaie les espoirs de diminution des rachats de dette pour que l'euro baisse de façon significative ». Rappelons que lors de sa dernière réunion, en juin, la BCE  avait cherché à préparer les esprits à un virage futur de sa politique très accommodante, ce qui avait entraîné une petite panique sur les marchés des actions. Y aura t-il donc une confirmation d’un resserrement plus rapide qu'envisagé ?


En d’autres contrées, le politique n’a pas de problème. Nous sommes en Chine et on s’active à préparer à Pékin le XIXe congrès prévu à l'automne. Xi Jinping va très certainement décrocher un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Parti communiste chinois (PCC) et du pays le plus peuplé de la planète. En fait, le président est entouré d’un cercle de sept personnes. Ce cercle décide de l’avenir de la Chine. Les cadres du parti doivent « maintenir une stricte discipline et distinguer clairement le bien du mal », a souligné le Quotidien de Chongqing. Ces mots pour dire que le président chinois se sert de la campagne anti-corruption qu’il a lancé à son investiture en 2012, pour écarter tous les gêneurs… « Xi Jinping cherche à cimenter sa succession au-delà de son second mandat qui le mènera jusqu'en 2022, observe Ling Li », spécialiste de la politique chinoise à l'Institut autrichien des sciences humaines. Il s’est choisi un probable successeur en la personne de Chen Miner, « jusque-là secrétaire du parti dans la province voisine du Guizhou. Ce dernier pourrait bien devenir membre permanent du bureau politique ».



 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

 

 

Etats-Unis : les marchés tiendront-ils jusqu’en novembre 2018 ?

 

Les indices américains flirtent avec les sommets mais le dollar ne cesse de décliner, ce qui a donné de l’oxygène à l’euro et même à la livre sterling. L’explication de ce mouvement serait lié aux bons résultats des entreprises américaines et à des prévisions positives. Ces dernières investissant dans des rachats de leurs propres titres depuis plusieurs années, elles profitent à chaque trimestre de la hausse de ces mêmes marchés. C’est l’histoire du serpent se mange la queue et qui va finir par s’étouffer. Hier, nous discutions avec un ami revenant des Etats-Unis. Il a été consterné du fait que les Américains n’ont plus d’argent. Les médias parlent beaucoup du dégât généré par les achats internet pour les petits commerce mais ce n’est donc pas la seule explication.


Les marchés continuent de grimper alors que le programme de D. Trump subit échec après échec. Son propre parti est toujours incapable de trouver un compromis sur la façon de réformer Obamacare, la loi emblématique du démocrate Barack Obama sur la couverture maladie. « L'impasse dans laquelle est la réforme sur la santé est une déception et un revers sérieux pour l'ensemble des réformes promises par le président » américain, a relevé Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management.


« Ce nouvel épisode illustre les dysfonctionnements de la relation entre la Maison Blanche et le Congrès. La logique de Donald Trump est toute politique : il est persuadé que face aux problèmes d'Obamacare, les électeurs sanctionneront les démocrates et non son gouvernement. Le président a juré sa revanche aux élections législatives de novembre 2018, lors desquelles il vise une augmentation de la majorité sénatoriale à un niveau qui lui donnerait les coudées franches. "Il faut qu'on élise plus de républicains. Et il faut qu'on sorte ceux qui ont voté contre", a-t-il aussi menacé. »


Quid des réformes économiques que l’on attend toujours et qui ont fait grimper les marchés, ajoutant des milliards de dollars de gains hypothétiques sur les actions ? Le marché obligataire profite aussi de cette situation : même les banquiers peinent à croire en plusieurs remontée des taux d’intérêt.


Les cours de l’or rebondissent enfin. Le cap des 1242 dollars l’once doit être maintenu absolument pour envisager une petite reprise sereine sur quelques semaines. Sommes-nous au moment du grand retournement ? Niet. Le cartel bancaire a d’autres projets pour le court terme, comme nous l’avons exposé dans le dernier numéro de LIESI.


En Europe, il va falloir attendre les éclaircissements de la direction de la BCE, jeudi prochain, après des déclarations de son président Mario Draghi laissant entrevoir un début de réduction du programme de rachat d'actifs.


S’agissant du pétrole, nous sommes optimistes pour la fin de l’année. Reste à voir le creux… A t-il été fait récemment ? En tout cas : "Il y a eu des informations ce (mardi) matin indiquant que les Saoudiens allaient réduire leurs exportations", a mis en avant Bill O'Grady de Confluence Investment pour expliquer la bonne tenue des cours. "L'Arabie saoudite continue d'utiliser beaucoup de pétrole pour produire son électricité. Nous sommes en plein été, les températures dans cette partie du monde deviennent très élevées et l'électricité sert à la climatisation", a-t-il expliqué. "Les prix du brut ont été soutenus par la faiblesse renouvelée du billet vert, alors que le Congrès américain a souffert d'un nouveau revers" avec l'échec de la réforme du système de santé, a ajouté Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets. La baisse du dollar, monnaie de référence pour les échanges du pétrole, permet aux investisseurs utilisant d'autres devises d'effectuer des achats à bon compte.


En attendant, la Russie et la Chine poursuivent discrètement leurs négociations en vue du monde de demain…

 



Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

 

CHINE : DES CHIFFRES EN TROMPE L’ŒIL

 

18 juillet 2017 - Les autorités chinoise décident de cibler l’endettement démentiel du pays. L’occasion a été donnée de l’exprimer lors de la publication d’une croissance estimée comme solide par les analyses de Pékin. Tout le monde s’accorde à reconnaître que la production industrielle, les ventes de détail et l'investissement, reflètent à la fois la solidité de la demande intérieure comme extérieure. Néanmoins, le discours du pouvoir est souvent de l’intox et il est toujours nécessaire de voir ce que disent d’autres experts, plus neutres… LIESI partage leur opinion qui recoupe ce que nos sources annoncent.


Pour ces analystes, la vigueur de l’économie chinoise ne sera pas durable. Par exemple, pour Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics : « Le récent serrage de vis contre les risques financiers a entraîné un ralentissement de la hausse du crédit, ce qui va peser sur l'économie au deuxième semestre ».


Les autorités chinoises s’inquiètent de l’endettement. En Chine, la dette privée et publique atteint désormais 250% du PIB. Les responsables ont toutes les raisons d’exprimer publiquement leur inquiétude car les agences de notation fulminent parce que Pékin a franchement ouvert en grand les vannes du crédit ces dernières années pour soutenir l'économie, générant une bulle spéculative, particulièrement dans l'immobilier. C’est ainsi que pour l’agence Fitch Ratings la dette croissante de la Chine pourrait provoquer un « choc économique et financier ».

Quelques semaines avant ce commentaire, l’agence Moody's avait infligé à Pékin le premier abaissement de sa note depuis 28 ans, disant s'inquiéter des risques d'augmentation de la dette de la deuxième économie mondiale. Les responsables économiques du FMI s’étaient engouffrés dans cette brèche pour susurrer au pouvoir communiste jouant la carte du néo-libéralisme, que privilégier la croissance à court terme au détriment de l'assainissement de son système financier pourrait s’avérer très risqué.


Il y a en fait des éléments politiques pouvant retarder une sage politique : comme le XIXe congrès du Parti communiste cet automne au cours duquel le président Xi Jinping devrait obtenir un nouveau mandat de cinq ans à la tête du pays. Récemment, ce dernier a assuré que son équipe avait pris la mesure des dangers de la dette et qu’il allait créer « un Comité de stabilité financière, directement placé sous les ordres du gouvernement, afin de coordonner l'action des différents organes de supervision. Le rôle de la banque centrale doit également être renforcé. Dans le viseur: la dette des entreprises publiques et des autorités locales, qui tendent à renflouer à fonds perdus des usines déficitaires. »


L’agence Fitch a fait un commentaire traduisant la situation prochaine : « La Chine a connu en 2016 une croissance de 6,7%, sa plus faible performance depuis 26 ans. Le resserrement en cours de la politique monétaire pourrait voir tomber l'an prochain la croissance à 5,9% ».


A n’en pas douter, vous avez sous les yeux des éléments informationnels qui, après l’article d’hier, illustrent ce que pourrait être l’actualité de 2018. La Chine lance une alerte qu’il faut traduire dans l’esprit d’un chinois communiste… Un cadre du Parti communiste appartenant à un réseau de sociétés secrètes chinoises a évoqué des risques tant pour la Chine que pour l’économie mondiale. Ce dernier a aussi liquidé la quasi-totalité de ses avoirs immobiliers chiffrés à plusieurs millions d’euros… pressentant  « des contradictions au sein de l’économie occidentale ». A bon entendeur…

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

 

 

LES ETATS-UNIS S’ENFONCENT DANS UN PIEGE QUI COUTERA TRES CHER AU DOLLAR US

 

17 juillet 2017 - Est-ce une coïncidence du hasard de l’Histoire ou y a t-il un complot? En tout cas, la situation politique américaine est orientée exactement dans le sens nécessaire pour fragiliser le dollar US et provoquer une énorme crise de confiance. Comme cette configuration a été annoncée il y a 39 ans dans le journal The Economist de l’Oligarchie, il est difficile de croire au hasard en la circonstance.


La popularité du président Trump s’effondre, tout comme la confiance dans les rafistolages de la banque centrale américaine pour accréditer une reprise qui serait bien là, mais qui n’exigerait plus vraiment de hausses des taux… Allez chercher à comprendre !


Les Etats-Unis nous offrent un nouvel épisode des relations entre l’équipe de campagne du président avec Moscou et tout particulièrement des rencontres ayant eu lieu en juin 2016, entre une avocate russe et son fils aîné, Donald Jr., son gendre Jared Kushner. D. Trump affirme ne pas avoir été mis au courant, mais cela semble difficile à croire,  même au sein de l’électorat qui l’a porté au pouvoir. Le taux d’opinion favorable du président Trump est désormais de 36% - publication d’un sondage du Washington Post et de la télévision ABC News mené du 10 au 13 juillet, justement au moment où les révélations s'enchaînaient sur cette rencontre.

Et nous ne sommes qu’au terme de six mois de pouvoir. La situation devient très compliquée pour le milliardaire D. Trump.


Pour l’heure, on assiste à des cassures au sein même du clan républicain. Pour le numéro deux de la commission du Renseignement au Sénat, le démocrate Mark Warner : « Les informations sur leur réunion avec une avocate russe sont "profondément troublantes" ». « Il est évident que cette administration ne s'est pas montrée coopérative », a-t-il regretté, ajoutant qu'il voulait entendre tous les participants à la réunion avec l'avocate russe - donc le gendre du président et son ancien directeur de campagne, Paul Manafort.


L’équipe présidentielle parle de « chasse aux sorcières » mais personne n’incrimine les véritables puissances de l’Etat profond derrière cette politique de minage en vue d’un objectif futur. Contrairement aux allégations de grands médias américains, le président Trump garde néanmoins « le soutien du gros des parlementaires majoritaires au Congrès, ainsi que de sa base ». Mais personne ne peut nier que les nuages deviennent gris sur le Capitole parce que les mesures de campagne promises ne sont toujours pas actées du fait des dissensions existant au sein même du Parti républicain. Heureusement que Donald Trump a choisi comme vice-président le gouverneur de l'Etat de l'Indiana, Mike Pence, très apprécié des républicains. Beaucoup voient en lui le prochain président des Etats-Unis. Comme l'écrit le Daily Beast, Mike Pence « est le marteau derrière la glace à briser en cas d'urgence ». « En mai, deux de ses proches ont créé un comité d'action politique, un "PAC" comme on dit à Washington, a rapporté le New York Times. Ces structures lèvent de l'argent et peuvent se révéler très utiles pour financer une éventuelle candidature… Le vice-président a également commencé à inviter à dîner dans sa vaste résidence de Washington, l'Observatoire naval, des grands donateurs républicains. Des prises de contact qui pourront servir, le temps venu. »

 

Mike Pence vient de prendre ses distances avec le fils aîné du président, Donald Jr., qui a rencontré une avocate russe l'an dernier dans l'espoir qu'elle lui fournisse des informations compromettantes sur Hillary Clinton. Il a tout de même dirigé la campagne et les troubles liés aux contacts avec des Russes ne pourront pas le laisser neutre dans cette affaire.

 


Divorce en milliards d’euros pour un couple qui a vécu 40 ans de vie commune

 

Plus proche de nous, en Europe, nous entrons dans le second acte du divorce entre les Britanniques et le Machin européen. Deux sujets majeurs seront engagés : le droits des citoyens et le solde des comptes. Des travaux commencent dès aujourd’hui en vue d’une réunion plénière jeudi prochain, qui sera suivie d’une conférence de presse.


L’ambiance promet de ne pas être chaleureuse si l’on se réfère à la déclaration du ministre britannique des Affaires étrangères, l'eurosceptique Boris Johnson, pour qui les Européens peuvent « toujours courir » pour que son pays paie la facture du Brexit, estimée jusqu'à 100 milliards d'euros par certains responsables européens.

 

Malgré tous les couacs attendus, le calendrier du divorce est programmé pour le printemps 2019.

 

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 





 

SUR LES FINS DERNIERES


L’Eglise catholique est indestructible.

 

I. L'Eglise catholique durera jusqu’à la fin des temps.


— Louis-Philippe et le nonce. — Les fautes mêmes des serviteurs de l’Eglise ne sont pas capables de la détruire. C’est la pensée que le nonce exprimait un jour au roi Louis-Philippe quand celui-ci fit occuper la ville d’Ancône qui faisait partie du territoire pontifical. « Votre Majesté, s’imagine peut-être en finir avec l’Eglise ? Détrompez-vous, Sire ! Si cela était possible, il y a longtemps que nous y serions arrivés ! »


— Les cambrioleurs d’églises et Satan. — Pendant que le fameux « Kulturkampf » grondait en Allemagne, quelques artistes catholiques publièrent différentes gravures symbolisant la situation de l’Eglise et qui étaient bien encourageantes pour les catholiques exposés dans la lutte. On y voyait la mer en fureur lançant ses flots écumants contre un énorme rocher. Sur la grève, plusieurs hommes en tenue de travail, passaient des cordes autour du rocher et tiraient à perdre haleine pour le renverser. A l'arrière plan on voyait le démon, se raillant de leurs efforts impuissants. Sous le tableau se trouvait l’inscription suivante : « Moi, Satan, je travaille avec toute ma suite depuis 2000 ans à faire crouler ce roc, mais en vain. C’est pourquoi je trouve vos efforts ridicules. » — Cette image est un beau commentaire des paroles du Sauveur : « T u es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise et les portes de l’enfer (le démon) ne prévaudront point contre elle. »


Une longue dissolution. Dans une assemblée de libre-penseurs à Francfort-sur-le-Main un orateur parlait de la dissolution croissante de la Papauté et de l’Eglise catholique. U n vieil adepte à la tête chauve fit la remarque : « Ce que vous dites est fort beau, mais on répétait la même chanson dans ma jeunesse ; cette dissolution dure trop longtemps. »

 


II. L’Eglise catholique sort triomphante des persécutions.


— Après Dioclétien, Constantin. — La plus cruelle persécution des premiers chrétiens fut celle de Dioclétien. Elle fut tellement sanglante que les chrétiens comptèrent en l’an 3o3, à partir d’une nouvelle ère, « l’ère des martyrs ». L’empereur promulgua les édits suivants, dont il se promettait l’extirpation de la religion chrétienne dans l’empire romain : 1°) Les églises des chrétiens seront détruites et leurs livres sacrés jetés au feu. 2°) Les évêques et les prêtres seront arrêtés, mis à la torture et punis du dernier supplice s’ils ne renient leur foi. 3°) Tous les chrétiens sont exclus des dignités de l’Etat et perdent leurs droits civils. 4°) Les chrétiens doivent être dénoncés aux autorités. S’ils ne sacrifient pas aux dieux, ils seront mis à la torture et s’ils restent constants ils seront décapités. 50°) Tout fonctionnaire ou soldat sera, de temps en temps, tenu de sacrifier ; quiconque refusera sera puni de mort. C’est durant cette persécution qu’eut lieu le massacre de la légion Thébaine, commandée par saint Maurice, le martyre de saint Florian et d’un grand nombre de vierges, entre autres de sainte Agnès à Rome, de sainte Lucie à Syracuse. La persécution sévit pendant dix ans, et à la fin les chrétiens étaient tellement clairsemés qu'on érigea à Dioclétien des monuments avec l’inscription : « A l’empereur Dioclétien, exterminateur des chrétiens ». Mais la situation changea bientôt, car Constantin-le-Grand, le protecteur du christianisme, parut. Sa mère, sainte Hélène, lui avait appris à respecter et à estimer la religion chrétienne. Son père, Constance Chlore, avait été César sous Dioclétien et avait régné comme tel dans les Gaules, en Espagne et dans la Grande-Bretagne. Après la mort de Constance Chlore, son fils Constantin fut proclamé empereur (306) par les légions. Constantin se confiant à la fidélité de ses troupes, hasarda la lutte avec Maxence que les légions d'Italie avaient proclamé empereur, et le vainquit à la mémorable bataille du « Pont-Milvius » (312). Avant l’action, Constantin avait vu au ciel une croix resplendissante avec ces mots : « In hoc signo vinces » (par ce signe tu vaincras), que plus tard il fit broder sur les étendards des légions. Déjà en cette même année, Constantin avait porté son édit de tolérance pour les chrétiens, et après la bataille il publia l’édit de Milan qui permettait à tout le monde d’embrasser la religion chrétienne. En 313, Constantin était le seul maître de l’Occident, mais en Orient régnait son beau-frère Licinius, qui ne cessait de persécuter les chrétiens. Il fut vaincu par Constantin en 323 et celui-ci introduisit dans les provinces d’Orient les édits déjà en vigueur en Occident. Quoique encore païen il fit fêter le dimanche dans tout l’empire romain, donna les temples païens devenus déserts aux évêques chrétiens et nomma surtout aux plus hauts postes dans les provinces des fonctionnaires chrétiens, afin d’y faire exécuter les édits en faveur des chrétiens. Plusieurs légions reçurent des prêtres qui célébraient les offices sous des tentes, et la peine du crucifiement fut supprimée par respect pour le Sauveur. Enfin il fit construire une belle basilique sur la tombe de S. Pierre, qui fut remplacée au XVI e siècle par le chef d’œuvre de Bramante. De concert avec sainte Hélène il fit élever de nombreux sanctuaires en Terre-Sainte et en d’autres pays. Constantin mourut en 337, à la Pentecôte, dans l’habit blanc des catéchumènes, car il ne reçut le baptême que sur son lit de mort. — Ainsi les païens avaient triomphé trop tôt au temps de Dioclétien ; leur joie de voir le christianisme détruit se réduisit en fumée. Il en est de l’Eglise comme de la barque de Pierre sur le lac de Génésareth : une tempête furieuse gronde tandis que le Seigneur semble dormir, mais tout-à-coup il se lève et commande à la mer de se calmer.


— Napoléon et Pie VII. — Il y a une ressemblance curieuse entre la destinée du pape Pie VII, persécuté par Napoléon Ier et son adversaire. En voilà les traits principaux tels qu’ils sont tracés par l’histoire : 1°) Napoléon retint prisonnier le pape Pie VII pendant cinq ans (1809-1814) et en deux endroits différents, à Savone et à Fontainebleau ; plus tard il fut lui-même prisonnier pendant sept ans à l’île d’Elbe et à Sainte-Hélène. 2°) Le 17 mai 1809, Napoléon lança de Vienne le décret qui ravissait au pape ses Etats. Ce décret fut le commencement de la fin de Napoléon. Il essuya les premiers revers à Aspern et à Esslingen où il ne put forcer les positions de l’archiduc Charles. Napoléon n’était plus invincible. 3°) Le pape répondit au décret de Vienne par l’excommunication (11 juin 1809). En l’apprenant, l’empereur se mit à rire et ajouta : « Le pape croit-il que les armes tomberont des mains de mes soldats? » Elles tombèrent plus tôt qu’il ne l’avait cru. Dans la campagne de Russie (1812) la grande armée fut détruite non par les Russes, mais par le froid qui fit « tomber les armes de la main des soldats ». 4°) Dans le château de Fontainebleau où Napoléon avait retenu prisonnier le Saint-Père et où il l’avait forcé à renoncer aux Etats pontificaux pour une pension annuelle, l’empereur dut signer l’acte d’abdication et il fut relégué à l’île d’Elbe avec un revenu annuel de 2 millions. 5°) En 1821 l’empereur mourait à l’île Sainte-Hélène pendant une terrible tempête, le 5 mai : coïncidence singulière, le jour de la fête de S. Pie (5 mai), depuis longtemps le Saint-Père était rentré à Rome, où il avait pu revenir en 1814. En 1813, les Etats pontificaux furent restitués au pape. 6°) C’est au château de Schônbrunn (Vienne) que Napoléon publia le décret qui privait le pape de ses Etats ; c'est là aussi que le fils de l’empereur, le « roi de Rome » mourut à la fleur de l’âge, dans la pièce même où Napoléon avait signé le décret de déportation. — Un catholique qui observe ces merveilleux événements sera porté à des pensées bien sérieuses sur l’action de la divine Providence pour la protection de l’Eglise, tandis qu’un ennemi du catholicisme se gardera sans doute d’y voir autre chose que le hasard. 



 

 

DES INFORMATIONS TRADUISANT LE MONDE DE DEMAIN


15 JUILLET 2017 - La Première ministre britannique, représentant les intérêts de la City, a dit que l’Angleterre doit être le pionnier de la réglementation des médias en ligne sur internet. Elle exige que son gouvernement prenne rapidement des mesures contre la « libre parole » sur les sites internet. Des proches de T. May ont confirmé cette volonté, exigeant de nouveaux contrôles sur la façon dont fonctionne Internet ; et pour cela, il y aura des changements radicaux dans l’architecture d’internet. La porte s’ouvre ainsi pour combattre la liberté d’expression en ligne. Cette information complète ce que nous évoquons également dans la dernière lettre de LIESI.


Ces informations sont très précieuses pour appréhender l’évolution du calendrier monétaire sur lequel LIESI a toujours été très vigilant. L’objectif de T. May est que l’Angleterre émerge comme « leader mondial dans la réglementation de l'utilisation des données personnelles et d'Internet ». Le gouvernement britannique a clairement l’intention de permettre et d’interdire ce qui peut être dit sur le Net. Cette volonté est également partagée par certains réseaux de pouvoir aux Etats-Unis.


WikiLeaks a publié de nouveaux documents, émanant de la CIA, qui espionne grâce à des mouchards sur Windows. Selon Mikael Thalen : « Le malware Athena cible les systèmes d'exploitation Microsoft de Windows XP jusqu’à Windows 10 ».


Franchement, cette volonté de tout contrôler, traduit-elle un processus de reprise économique et un avenir de liberté, d’égalité, et vous connaissez la suite ? Ou alors sommes-nous bien en train de vivre ce que Sœur Lucie de Fatima avait confié à R. Walsh sur le devenir de l’Europe occidentale ? Une Europe totalitaire, ROUGE…


Là est plutôt la juste réponse. Nous sommes dans un monde de dupes avec des « macros » qui cherchent à illusionner le brave peuple qui vit dans l’illusion d’un meilleur avenir, alors que la société qu’il soutient, via ses représentants, ne cesse d’attaquer l’auteur de tout bien et les commandements donnés par le Tout-Puissant.


Les sommets politiques se suivent afin d’entretenir cette illusion que le monde réel ne serait pas dominé par des puissants qui pratiquent, dans le secret, des rituels de mort avec un programme mortifère pour le brave peuple, et qui s’appelle un COMPLOT, puisque eux-mêmes ont besoin de masquer notre devenir par des élections fondées désormais que sur des manipulations de masse. L’art de l’illusion passe par le savoir faire consistant à mettre en devanture des marionnettes capables d’engager tout un peuple-mouton vers un destin dont il ne veut pas. D’où ce mot, juste, d’Agatha Christie : « Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups ».



 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER





 

FLASH


D'importantes statistiques étaient attendues ce jour. Elles sont exécrables...

 

 

 

REPRISE DES MARCHES ET SPECULATION ENCOURAGEE PAR LA FED

 

14 juillet 2017 - Comme attendu, les marchés financiers ont repris vigoureusement le chemin de la hausse. Mais les raisons de ce mouvement sont la triste confirmation de l’absence de vraie reprise économique ! Autrement dit, la spéculation se nourrit de mauvaises nouvelles qui ne militent pas pour une remontée des taux d’intérêt.


Cette violente reprise de Wall Street est survenue après des déclarations de la présidence de la banque centrale américaine, Janet Yellen, laquelle a mis l’accent sur le terme « graduel », soit pour la hausse des taux ou pour la réduction du portefeuille d'actifs de la banque centrale américaine. Elle s’exprimait dans le cadre de son audition bi-annuelle devant une commission de la Chambre des représentants. Selon ce qu’elle a dit, le niveau des taux directeurs de la Fed, actuellement entre 1% et 1,25%, ne devrait « pas être beaucoup plus élevé ». Les spéculateurs de Wall Street n’en demandaient pas plus pour relancer la spéculation vers de nouveaux sommets.


Il faudra très probablement attendre septembre pour entrevoir les premières mesures de réduction de l'immense portefeuille d'actifs accumulés par la Fed au cours de la crise financière. Autrement dit, le message de Janet Yellen est interprété comme une présidence de la Fed soucieuse de demeurer prudente sur l’évolution future de l’économie américaine et mondiale. Le marché obligataire a profité très largement de cette nouvelle avec un recul des taux d’intérêt et les cours des actions qualifiées de valeurs de croissance ont flambé puisqu’on considère que c’est le secteur qui profite au mieux de taux au plancher. Mécaniquement, les valeurs bancaires qui sont favorisés par des hausses de taux n’ont pas été à la fête.


Ce commentaire sur Wall Street nous amène à évoquer le pétrole dont les cours sont peut-être en train de marquer la fin d’une consolidation. Il est encore trop tôt pour conclure, et les courbes ne donnent pas encore d’indications très claires, mais il y a de la résistance et d’importantes réunions arrivent à la fin du mois entre les membres de l’Opep et la Russie.

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

 

 

DORMEZ BRAVES GENS ALORS QUE LES EGORGEURS FONT LEUR ENTREE TRIOMPHALE EN EUROPE

 


 

COMMANDER LA DERNIERE SERIE DE LA LETTRE DES PROPHETIES 55/58

 

13 JUILLET 2017 - Nous savons, par les prophéties d’après seconde guerre mondiale, qu’une guerre civile européenne doit intervenir dans le sud de l’Europe après une tentative de construction d’une grande union des nations européennes. Cette Union européenne a bien eu lieu et toutes les conditions pour un tel événement s’accumulent au fil du temps qui passe. Pour obtenir une guerre civile, il faut opposer deux pans de population. Sont-ce encore les riches contre les pauvres? Non, parce que l’oligarchie a déjà choisi des lieux protégés, ici ou là. Alors quelle population sera opposée aux populations du sud de la zone euro?


La réponse est sous nos yeux, en Italie même. Là où la Sainte Vierge annonçait le 19 septembre 1846, à la Salette : « …L’italien se battra contre l’Italien… »


L'Italie a une nouvelle fois dénoncé le manque d'entraide européenne sur l'accueil des migrants, en dépit des déclarations de solidarité de Paris et Berlin mercredi dernier à l'occasion d'un sommet tripartite à Trieste (nord-est). « L'Italie a fait et continuera à faire sa part dans les secours et l'accueil (des réfugiés, ndlr). Mais elle se bat dans le même temps pour que la politique migratoire ne soit pas confiée à quelques pays seulement et qu'elle soit partagée par toute l'Union européenne », a déclaré le chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni.


Ce que réclame le gouvernement italien, c’est une « contribution concrète » de ses partenaires européens. Les ports italiens sont pris d’assaut par les migrants du fait de la position géographique du pays. Peu de publicité est faite sur les 4.600 migrants récemment secourus, ces derniers jours, au large de la Libye, venant s'ajouter aux 85.000 déjà arrivés depuis le début de l'année. Dans le prochain numéro de LIESI, vous verrez que les chiffres annoncés par les ténors de l’Union européenne à propos des prochaines invasions sont apocalyptiques. L’ensemble de l’Europe du sud et ses voisins vont devenir une véritable poudrière, surtout dans un contexte économique qui tournera brutalement au drame quand LIESI l’annoncera quelques semaines avant que cela soit public…


Le problème italien devrait tout de même connaître une certaine assistance parce que les élections législatives arrivent et que les technocrates de Bruxelles ne veulent pas d’une montée en puissance des partis populistes. On l’a déjà vu du point de vue bancaire ; l’Union européenne a mis de l’eau dans son vin pour accepter un sauvetage d’Etat et non pas l’application du bail-in (spoliation directe sur les comptes bancaires des clients), mais comment résoudre l’ampleur que prend actuellement la question migratoire ? Pour le moment, le gouvernement de centre gauche de M. Gentiloni se contente simplement de plaider « une politique migratoire commune, de plus en plus partagée » : « une intervention (économique, ndlr) en Afrique, la coopération en Méditerranée et en Libye, un travail commun pour orienter les activités des ONG » qui portent secours aux migrants en mer.


Les macronistes connaissent bien le langage de la duperie et de la révolution : eux parlent de « solidarité » avec l’Italie, alors que ces menteurs patentés sont contraints de sabrer le budget de la Défense nationale pour satisfaire aux exigences des financiers de la campagne d’Emmanuel Macron. On n’a pas d’argent pour notre défense et protéger nos frontières, mais on va se lancer pour intégrer les troupes de la Révolution satanique sur notre propre sol afin d’égorger, demain, les enfants de France. Et il y a pire, comme nous le détaillerons dans le prochain N° de LIESI.  Nous vivons dans un monde de mensonge, de folie et de crime institutionnalisé. Face à toutes ces manœuvres ?… une population qui ne cherche qu’à jouir à la carpe diem.


L’employé du Bilderberg, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé mercredi la création de 12.000 places d'hébergement supplémentaires pour les demandeurs d'asile et les réfugiés d'ici à 2019…


 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 

 



 

La Syrie: point de bascule géopolitique

 

12 juillet 2017 - Nous évoquions la fin de l’ancien monde depuis quelques jours. Un autre événement d’ordre géopolitique cette fois, traduit ce constat : l’impuissance des néo-conservateurs américains à faire tomber le président syrien. C’est la fin du projet GRAND ISRAEL qui avait pourtant bien commencé après le drame des événements du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, suivi de la chute du leader irakien et du début du dépeçage de l’Irak.

La Libye a également été une opération à succès.

Mais s’agissant de la Syrie, l’échec est patent. Le Canard enchaîné révèle une partie du contenu d’un rapport des services secrets français qui serait à l’origine de la volte-face du président Macron par rapport à la politique de F. Hollande et du sioniste L. Fabius (son ministre des Affaires étrangères) sur la Syrie.

Selon ce rapport :

Le régime de Bachar (…) est aujourd’hui en meilleure posture qu’à aucun moment depuis 2011, grâce aux interventions russe et iranienne ». – « L’opposition est désorganisée et fragmentée, ne pose pas (sic) une menace stratégique (…). Les principaux groupes d’opposition sont de plus en plus divisés (…), souvent sous-équipés et démoralisés. »  – « Cette opposition est de plus en plus dominée par des groupes extrémistes ».  – « Une solution politique et militaire au conflit demeure peu probable ». – Daesh poursuivra son combat « en Europe, après la chute du Califat ». – « La libération de Mossoul soulèvera autant de problèmes qu’elle en résoudra (…) Les conflits latents (avec le gouvernement de Bagdad) risquent de refaire surface en 2017 et 2018, entre Kurdes et Chiites, et entre les deux principaux partis kurdes ». (Source)


Dans ce monde dangereux et alors que les signaux d’alerte se multiplient au sein de la grand muette, le gouvernement macronien vient d’annoncer une réduction de 850 millions d’euros du budget de la Défense en 2017. Voilà encore un élément confirmant les nombreuses prophéties catholiques citées dans la dernière série de la Lettre des prophéties (55-58). Il est annoncé que la France se trouverait sans défense au moment du grand coup, totalement envahie par des forces étrangères qui guetteront l’horloge de la révolution pour passer à l'attaque avec l'appui des gauchistes mélenchonites et trotskistes. Au fil des mois, tout se confirme, tout se met en place, l’Oligarchie place ses hommes, constitue son gouvernement de l’ombre et investit ses conseillers, diplomates auprès des marionnettes de service…


Ces événements relatifs à la réduction des moyens de défense surviennent dans un contexte où la guerre devient une évidence avec la multiplication des théâtres d’opération. L’Italie plie sous le poids de l’invasion migratoire et des questions se posent si jamais le gouvernement décidait de bloquer les ports.


Tout cela est pitoyable mais tellement normal dans le monde de mensonge institutionnalisé que nous subissons au quotidien. Un monde de plus en plus répressif contre les éléments de vérité venant contredire les discours ambiants de marionnettes viles et serviles, gauches et veules, qui au nom de l’Argent roi conduisent les peuples vers un destin tragique.

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER









 

LE CULTE DE L’ARGENT PAR LA SOCIETE A POUR CONSEQUENCE LA FIN DU MONDE D’HIER

 

11 juillet 2017 – Dans notre précédent article, nous évoquions le début du retournement moral et d’un comportement sociétal déviant autour des années 60’ et 70’. Nous avons oublié de mentionner la survenance d’un événement majeur d’ordre religieux qui a aussi joué un rôle déterminant dans l’effondrement de notre société : le concile Vatican II, que des âmes éclairées ont traduit comme « le concile des méchants ». Celui-ci a vu émerger une coterie de prélats communistes, marxistes, alliés à la franc-maçonnerie, cherchant à saper les valeurs traditionnelles du catholicisme et voulant introduire des « nouveauté » qui sont, in fine, des hérésies. Il suffit de comparer ce qu’ont dit les pontifes post Vatican II avec les papes antérieurs (soit 1960 ans de christianisme) pour conclure que les deux groupes disent des choses radicalement contraires en matière dogmatique. La sainte Ecriture enseigne qu’il faut juger l’arbre à ses fruits…. La Révolution dans le sein de l’Eglise a abouti à la réalisation de ce que disait la Très Sainte Mère de Dieu lors de l’apparition de la Salette, le 19 septembre 1846 : « L’Eglise sera éclipsée »… non pas encore par l’antéchrist, mais par une fausse Eglise, une nouvelle Eglise (conciliaire), dont les chefs apostats marchent sous la bannière du Prince de ce monde.


Le groupe d’Elèves séminaristes infiltrés (essentiellement par les services secrets soviétiques – COMMANDER CE DOCUMENT) alliés aux libéraux modernistes proches de La Loge, ont voulu transformer l’Eglise en un temple Maçonnique planétaire, tremplin pour une religion universelle, destinée à introduire le culte de l’antéchrist. L’étape par laquelle nous sommes passés étant la divinisation de l’homme. Concrètement, cela a abouti avec la mondialisation à la marchandisation de l’être humain. Ce que l’on peut voir tous les jours, confirmant le côté pervers de ces menteurs qui ont fait un hold-up à Rome. Ils ont promis une révolution favorable à l’homme, en ouvrant la porte du Vatican à toutes les idées nouvelles de la Révolution satanique. Nous avons abouti à une horreur où l’être humain ne vaut plus rien dans la mondialisation dite humaniste, où les droits de l’homme ont renversé et remplacé les droits de Dieu.


Malgré les évidences, le gros du troupeau a suivi sans se poser de question et c’est la même chose du point de vue politique. L’inculture des élites qui s’est manifestée au cours de ces dernières décades traduit l’inculture de la base. En ce sens, les peuples ont les chefs qu’ils méritent et c’est bien ce que nous constatons. Les différentes présidences françaises ont progressivement amené des dirigeants de plus en plus incultes et favorables aux règles de l’Argent roi... dictées par Mammon au leaders du CARTEL BANCAIRE.


N. Sarkozy ne savait pas faire la différence entre un chiite et un sunnite et aujourd’hui, un Emmanuel Macron  ignore que la Guyane est une île. Comme l’exprime le philosophe F. Cousin : « Ce ne sont pas des détails. C’est tout un corpus d’inculture qui s’est emparé du monde. La culture politique du temps contemporain, c’est l’inculture généralisée à tous les niveaux. » 

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER







 

UN MONDE BASCULE SOUS NOS YEUX

 

 

11 juillet 2017 - Les lois récentes contre la famille s’inscrivent dans le prolongement d’un délitement des valeurs morales et familiales classiques qui dure depuis plusieurs décennies avec le développement de la société de consommation. Celle-ci a connu un essor considérable avec l’envolée du crédit dans les sociétés industrielles. Ce fut une catastrophe.


Les campagnes publicitaires furent de plus en plus bien ciblées pour susciter des envies à assouvir et les banquiers ont prêté de l’argent sans compter pour répondre à la jouissance des populations occidentales. Plus question d’économiser pour se payer quelques chose. Non!  On prend un crédit et on finit par s’acheter même des choses sans réel intérêt et qui coûtent pas mal d’argent. On court derrière la voiture de rêve, la maison de rêve, les vacances de rêve, un corps de rêve, etc. Parallèlement, la société s’est financiarisée et les gains recherchés ne s’inscrivent plus dans la durée, selon une gestion père de famille. Non! on recherche un rendement rapide. La spéculation fait des ravages et les banques sollicitent ce jeu avec les politiciens qui dérégulent à tout va !


Mais à quoi la jouissance sans frein du consommateur et la spéculation sans bride peuvent-elles nous acheminer? Dans le domaine financier, les crises à répétition montrent la fragilité du Système et l’impossibilité pour les banques centrales de sortir de l’ornière dans laquelle les grands argentiers se sont eux-mêmes engouffrés. Nous avons ainsi un monde de consommation proche de l’abîme avec des dettes impossibles à rembourser; nous avons un système bancaire  à bout de souffle qui ne peut plus rien faire. Monter les taux d’intérêt et le château de cartes va s’effondrer. Reste à gagner du temps avant l’impact. Les scénaristes du film 2012 ont écrit un dialogue illustrant bien le sujet de notre temps présent : « - Votre boulot à vous, c’est de prévoir quand tout va s’effondrer. Mon boulot c’est de prévenir comment garder un semblant de gouvernement après l’effondrement. »


Les films à très grande diffusion doivent bien souvent remplir une mission de conditionnement du peuple. Que dire quand tout ceci survient (comme dans le film 2012) avec un risque tellurique amplifié avec les secousses de Yellowstone qui n’ont jamais été aussi importantes depuis les années soixante, qui marquèrent la fin de la gestion saine des ménages, et le grand retournement de l’industrie manufacturière occidentale en faveur de la finance sans foi  ni loi. Les années soixante furent politiquement marquées par l’assassinat de Kennedy et l’intrusion du complexe militaro-industriel au sein même du Conseil de sécurité de la Maison Blanche. L’Etat profond a désormais des agents dans le sein du Bureau ovale et l’invention de la guerre contre le terrorisme nous a introduit dans un processus de guerre perpétuelle, masquant quelque chose d’autre que politiciens et médias ont traduit par Nouvel Ordre Mondial.

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

 

SUR LES FINS DERNIERES


Hors de l’Eglise point de salut.


I. Tout hérétique ou schismatique qui a reconnu la vérité de l’Eglise catholique est rigoureusement obligé d’y entrer.


—  Christine de Suède. Christine de Suède, fille unique du fameux Gustave Adolphe, qui fit tant de mal à la religion catholique, trouva que les pasteurs protestants se contredisaient. Elle voulut savoir si de pareilles contradictions se trouvaient aussi dans la doctrine romaine, et elle commença à lire sérieusement des ouvrages catholiques. Cette lecture la persuada de plus en plus que la doctrine catholique est la seule vraie. Pour écarter les dernières difficultés, elle appela à sa cour des savants protestants et catholiques et leur posa plusieurs questions. Ces conférences la convainquirent complètement que les catholiques possédaient la vérité. Mais comme les lois de son pays ne lui permettaient pas de changer de religion, elle déposa généreusement la couronne royale pour se retirer dans un pays où elle pourrait vivre d’après sa foi (1654). Dans cette même année elle abjura solennellement à Bruxelles et finit ses jours à Rome ; elle y mourut en 1689, âgée de 63 ans, et fut enterrée dans la basilique de S. Pierre. — Pareil héroïsme n’est pas rare : des milliers de protestants et d’anglicans se sont convertis au catholicisme, quoiqu’ils perdissent par là et leur position et leur fortune. C’est là le triomphe de la vérité : ces convertis renoncent aux honneurs et aux biens de cette vie, afin de pouvoir vivre et mourir dans la religion catholique.


— Mon âme vaut plus que 50,000 dollars. — La fille d’un riche Américain, dont toute la famille était protestante, reconnut que l’Eglise catholique était la seule véritable. Elle se fit donc catholique. Lorsque son père l’apprit, il lui dit à table : « Je t’avais constitué une dot de 50.000 dollars. » « Si tu renonces à la foi catholique dans les huit jours, je n’y changerai rien, mais si tu persistes dans ta nouvelle religion, je te déshériterai. » La jeune fille répondit brièvement : « Mon père, mon âme vaut plus de 50.000 dollars ». — Elle voulait dire en d’autres termes : « Qu’ai-je à faire de 5o.ooo dollars, si je perds par là mon bonheur éternel ? » En effet, Jésus-Christ a dit : « Que sert-il à l’homme de gagner toute la terre, s’il vient à perdre son âme ? »


II . Hors de l’Eglise point de salut, c.-à-d. quiconque est en dehors de l’Eglise par sa faute ne peut être sauvé.


— Henri IV. — Le roi de France, Henri IV (1589-1610), était protestant avant son avènement. Un jour, à Saint-Denis, en présence de la cour et de ses ministres, il convoqua pour une conférence religieuse des savants protestants et des théologiens catholiques. A la question si l’on pouvait faire son salut dans le catholicisme, les théologiens protestants répondirent : « Tout homme vivant chrétiennement peut être sauvé dans l’Eglise catholique. » Puis le roi demanda aux théologiens catholiques si l’on pouvait être sauvé dans l’Eglise protestante. Ils répondirent unanimement : « Quiconque a reconnu comme Votre Majesté, que l’Eglise catholique est la seule vraie, est strictement obligé de s’y faire recevoir; pour lui le salut est à ce prix. » Ayant entendu cela, le roi répondit : « La raison me commande de suivre le parti le plus sûr. Or, il n’y a qu’un des partis qui me dit que je puis être sauvé dans le protestantisme, mais les deux partis sont d’accord que l’Eglise catholique me garantit le salut, je vais donc suivre le parti le plus sûr. » Sur quoi il rentra dans le giron de l’Eglise en 1593. — La véritable Eglise est seule la vraie voie qui mène au ciel, toutes les autres Eglises ne peuvent que nous égarer.


— Mon fils, reste catholique ! — L’un des plus grands soucis de pieux parents catholiques est de conserver la foi à leurs enfants. Un touchant exemple de ce soin maternel nous est donné par la grande-duchesse Marguerite-Sophie, femme du duc Albert de Wurtemberg. Elle allait devenir reine lorsque Dieu l’appela à lui dans la fleur de l’âge à 32 ans (1906). Six enfants pleuraient au chevet de leur mère mourante ; l’un d’entre eux était le prince Philippe-Albert, l’héritier présomptif du trône du Wurtemberg, dont la population est en majorité protestante. Après avoir embrassé une dernière fois ses chers enfants, la mère mourante s’adressa en suppliant à son premier-né et lui dit : « Chéri ! reste catholique ! » Puis elle s’endormit doucement en répétant : « Seigneur, j’ai espéré en vous, je ne serai pas confondue pour l’éternité. » — Ceux qui gardent fidèlement la foi catholique pourront répéter ces paroles consolantes sur leur lit de mort.


III. Il faut être tolérant envers ceux qui ne sont pas membres de l’Eglise; car quoiqu'ils soient dans l'erreur ils sont nos frères.


— Le Manichéen et l’ermite catholique. — Dans la Thébaïde, où vivaient beaucoup de solitaires orthodoxes, se trouvait aussi un Manichéen. Un jour qu’il fit une excursion, il s’égara et se trouva vers le soir auprès de la chaumière d’un ermite catholique. Craignant de devenir la proie des fauves du désert, il résolut de frapper à la porte de la cabane. En entrant il s’excusa de ce qu’il demandait un gîte pour la nuit, quoiqu’il fût un hérétique. Le solitaire le reçut cordialement et lui prépara une couche moelleuse. Ce que voyant, l’hérétique se dit : « Cet homme est vraiment un serviteur de Dieu, car la charité est d’après la parole du Sauveur le signe le plus sûr des disciples de Dieu. Un Manichéen n’aurait pas reçu un orthodoxe avec la même bonté. » Il en fut tellement touché qu’il rentra dans le sein de l’Eglise. — L’ermite avait donc gagné le cœur de cet hérétique par sa charité. La dureté et l’intolérance auraient produit l’effet contraire. Notre Seigneur dirait : « Va et faits de même. »


— Saint Pacôme. — Un fait analogue est rapporté de S. Pacôme, le grand fondateur des moines en Egypte. Encore soldat et payen, il fut un jour logé chez une famille chrétienne de la ville de Thèbes, et y fut traité avec tous les égards, comme s’il avait été un enfant de la famille. Cette conduite fit la plus grande impression sur son âme et instinctivement il conçut du respect pour la religion qui l’inspirait. Ce fut la cause de ses études postérieures qui le conduisirent au christianisme et à l’organisation de la vie monastique, où il acquit tant de mérites.


— Marie Stuart. — La conduite de la reine Elisabeth d’Angleterre envers Marie Stuart contraste singulièrement avec le fait raconté tout à l’heure. Elisabeth, fille du roi Henri VIII d’Angleterre (1588-1603),  fit arrêter Marie Stuart, sa parente, qui était catholique et reine d’Ecosse, et après un procès qui n’était qu’une indigne comédie elle la fit condamner à mort. Lorsque Marie Stuart reçut l’arrêt de mort, elle resta tout à fait calme, ne demandant d’autre grâce que celle de voir pendant quelques instants son confesseur emprisonné comme elle. Mais ce qu’on ne refuse pas au plus grand criminel, Elisabeth le refusa à cette reine infortunée par haine de la religion. Elle lui envoya au contraire un prêtre apostat, qui s’était fait protestant, afin qu’il cherchât à lui faire renier sa foi et lui rendît pénibles ses derniers moments. Marie Stuart, pleine d’une sainte indignation, renvoya ce Judas et peu après elle fut décapitée.


IV . Les gens cultivés sont en général tolérants; les hommes grossiers au contraire sont souvent intolérants.


Pie IX et le peintre. Le pape Pie IX se promenait un jour seul dans les salles du Vatican (mort en 1878). Dans l’une d’elles il remarqua un étranger qui regardait comme en extase un beau tableau de Raphaël. Le pape s'arrêta et observa celui qui semblait être un artiste. Le jeune homme apercevant le pape fit une profonde révérence. Le Saint-Père lui dit en souriant : « Vous êtes sans doute peintre, mon fils ? » La réponse fit comprendre à Pie IX qu’il était venu à Rome pour se perfectionner dans la peinture, mais n’avait pas les moyens d’entrer à l’Académie des beaux-arts. Le pape lui promit de subvenir lui-même aux frais de ses études. Tout effrayé, le jeune homme lui répondit : « Mais, Sainteté, je suis protestant ! » « Cela ne fait rien, reprit le Saint-Père avec un bienveillant sourire, l’Académie des beaux-arts ne vous refusera pas pour cela. »


Pie IX et le Juif. Pie IX se promenant un jour (1847) en carrosse hors de Rome, vit un vieux juif, qui était tombé sans connaissance sur le bord du chemin. Le pape fit instantanément arrêter sa voiture, descendit, s’approcha du pauvre homme, demanda ce qui lui était arrivé et pourquoi on le laissait dans cet état. On lui répondit : « Ce n’est qu’un vieux juif. » Ces dures paroles firent de la peine à Pie IX , qui fit relever le juif, le plaça dans son équipage et le fit conduire chez lui. Rentré dans son palais, il envoya son médecin dans la demeure du pauvre juif. — Il n’est pas chrétien de refuser des secours à son prochain, parce qu’il n’est pas de la même religion ou de la même nationalité.


— L’autel de Napoléon. — Lorsque Napoléon à Sainte-Hélène fut sur le point de mourir, il ordonna d’ériger dans sa chambre un bel autel pour le très Saint Sacrement. Le général Bertrand se permit d’observer que ce souhait était bon pour un moine mais non pour un soldat et un empereur. Mais Napoléon se levant sur sa couche, lui dit de cette voix qui commandait aux rois : « Je suis le maître chez moi. » — L’empereur avait parfaitement raison, car personne n’a le droit de nous empêcher d’accomplir nos devoirs religieux, surtout quand nous sommes chez nous.



 

 

 

 

SOMMET DU G20 : DESACCORDS ET TROUBLES SOCIAUX

 

8 juillet 2017 - L’actuel sommet du G20 à Hambourg (Allemagne) est officiellement centré sur l'Afrique et la crise migratoire, mais les médias mettent l’accent sur les accords relatifs au climat alors que la présidence américaine traîne les pieds. Les mondialistes sont pressés d’aboutir sur ce sujet dans la mesure où le cycle du refroidissement est déjà entamé avec la faiblesse de l’activité solaire et la multiplication des tremblements de terre, conséquence directe de la baisse de l’activité solaire. Il suffit de voir ce qui se trame à Yellowstone depuis plusieurs semaines.

Le plus gros volcan du monde donne de véritables frayeurs et LIESI suit le sujet comme l'huile sur le feu...

 

 

« Concernant le climat, le communiqué final devrait prendre acte de la sortie des Etats-Unis, en signifiant que tous les autres pays considèrent cet accord international de lutte contre le réchauffement climatique comme "irréversible". Mais la question est de savoir si Washington réussira à faire intégrer une phrase validant sa volonté de faire cavalier seul et de développer un usage "plus propre" des énergies fossiles, à contre-courant de l'objectif d'une économie moins gourmande en carbone. "Ce serait un sévère recul", estime Jean-François Julliard de Greenpeace France: "Avec ça, Trump sort grand vainqueur du G20", estime-t-il, alors que le président américain a déjà occupé le devant de la scène vendredi avec sa première rencontre bilatérale avec Vladimir Poutine. »


Ce sommet du G20 se déroule dans un contexte de violence dans les rues où la police fait état de plus de 200 blessés. L’agent double Merkel donne ainsi, malgré elle, les signes avérés de la gestion catastrophique de son pays qu’elle mène vers un chaos social assuré. On parlera autrement du « miracle allemand », dans un temps pas si lointain.



 

SOMMAIRE DES BREVES LIESI MAI 2017

 

 

 

 


COMMANDER

 



 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER





 

 



 

FLASH

 

Vincent Hervouët : «Macron a un peu d'air parce qu'il a créé la surprise aux élections et a obtenu une majorité dans la foulée, donc on regarde sa jeunesse avec une forme d'intérêt et d'indulgence. Pour autant, est-ce qu'au dernier conseil européen, la France a réussi à faire avancer ses pions ? Est-ce que par exemple sur le dumping chinois, nos alliés nous ont suivi pour essayer d'hérisser quelques barrières ? Pas du tout. On s'est ramassé totalement !»
- LCI, 7 juillet 2017, 10h33


 

 

 

LE CARTEL BANCAIRE ACHETE ENCORE DU TEMPS

 

7 juillet 2017 - La semaine dernière, le cartel bancaire a mené une attaque contre les métaux précieux et ce n’est pas fini. On voit ici la différence de prix entre l’Occident et l’Asie. Ce graphique est très intéressant et nous le tiendrons à jour.

 


Ces attaques répétées s’inscrivent dans une période où le sentiment général de défiance à l’égard du dollar croît sans cesse. Que le lecteur n’oublie pas ce que nous avons annoncé de l’euro pour l’année prochaine dans la lettre LIESI !


Ce sont des tombereaux de contrats PAPIER qui ont fait chuter le silver et nous avons obtenu un ratio OR/SILVER de 77, ce qui est rare. Parallèlement, les incertitudes géopolitiques et monétaires ne cessent de croître en intensité (voir LISO). Par conséquent, de tels mouvements ne sont tout simplement pas logiques. Ils traduisent une volonté de MASQUER la réalité des choses est d’éviter que les gens réagissent au mieux de leurs intérêts.


La consolidation sur les marchés financiers se poursuit, mais ceux qui spéculent à la baisse doivent être extrêmement prudents, même si cette digestion de la hausse précédente va durer encore quelques jours. Il devrait y avoir un retournement sérieux… dans le courant juillet.


Le dollar lui aussi va retrouver quelques couleurs prochainement.

 

Il sera dans ce contexte intéressant de voir l’ampleur du rebond des métaux précieux.


De toutes les façons, la finance anonyme et vagabonde n’a absolument pas l’intention de dévoiler ses plans au grand jour. Ils feront donc tout pour amener la classe moyenne sur le PAPIER et dégoûter de tout investissement en métaux précieux… N’oubliez jamais cela dans les prochains mois, quand vous verrez la confirmation de ce billet du jour…


Dans un autre registre, c’est la même chose avec le gouvernement français d’aujourd’hui. Derrière les mots en faveur du pays et de sa population, il faut bien comprendre que ces politiciens ne servent que la finance anonyme et vagabonde qui les a portés au pouvoir. Ils doivent rembourser plus de 50 millions d’euros avant que les requins commencent à gagner de l’argent avec ce pion de l’échiquier qu’est Emmanuel Macron. La pauvre jeunesse va payer un très lourd tribut à la politique qui va s’en suivre. La classe moyenne va être rincée et les pauvres ouvriers ne vont plus avoir de travail.


Nous assistons à la chute d’une civilisation avant un effondrement brutal qui interviendra dans quelques temps encore. Si vous avez lu tous les numéros de la Lettre des Prophéties, vous savez qu’il existe encore des éléments importants qui ne sont pas encore là. L'un d'entre eux signifiera la fin des Etats-Unis comme grande puissance.



 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

 

FLASH

 

Confirmation de l'analyse de la dernière série de LISO 212-214 (cliquer) à propos de l'effondrement du système pétrodollar...

 

 

 

 

DES PIONS SUR L’ECHIQUIER

 

6 juillet 2017 – Dans le communiqué de presse du Groupe Bilderberg du 24 mai 2001, il est écrit que les "engagements faits par les politiciens aux hommes d'affaires et banquiers peuvent ainsi rester secrets".


Comment des hommes d’Etat, officiellement chargés de gérer les affaires du pays qu’ils représentent, peuvent-ils participer à des réunions comme celles du Groupe Bilderberg qui spécifie clairement qu’ils ont des engagement avec des personnes appartenant à un monde d’affaires où seul l’argent et les intérêts mercantiles sont « rois »?


Or, toute notre classe politique européenne, n’appartient-elle pas à un tel réseau de société secrète?


Que doit-on conclure?


Le politicien qui parvient à un certain niveau de pouvoir ne peut être que corrompu. Il n’y a donc aucun espoir de redressement avec ces hommes ou femmes. Les intérêts apatrides qu’ils servent sont souvent confirmés par une aisance financière que la presse, appartenant aux maîtres des cérémonies du Groupe Bilderberg, cachera tant que la marionnette sera servile aux objectifs supranationaux. Rappelons qu’en 2001, le Bilderberg avait alors reçu Nicolas Beytout (Rédacteur en chef, Les Echos) et Michel Bon (Président et PDG de France Télécom)…


Nous vivons donc dans un monde sans espoir du point de vue humain. L’espoir que tout homme conscient doit avoir de la situation, réside dans une intervention divine, comme cela s’est heureusement produit à plusieurs moments de notre Histoire où l’Ennemi semblait l’emporter de manière définitive.

Il ne faut donc pas être étonné de ce qu’annoncent les prophéties sur le devenir des certaines grandes capitales comme Paris (cliquer sur le sommaire des dernières Lettres des Prophéties.) Le programme de ces clubs mondialistes ne cherche qu’une chose : amplifier le pouvoir et la fortune de ceux qui complotent dans l’ombre et abaisser considérablement le niveau de vie de la population qui n’est pas initiée. Le tout dans un climat moral délétère, le vice devenant la norme ! On voit bien que les leaders des cercles mondialistes ont une haine des valeurs chrétiennes et du Décalogue.

Et quand les marionnettes de ces clubs hyper friqués exposent publiquement leur dégoût du peuple comme le fait Emmanuel Macron, on ne peut que mesurer le drame qui s’esquisse. Le parti du pouvoir et ses représentants parlementaires confirment une verticalité du pouvoir : Macron  - MONARC est bien là et son fidèle agent au ministère de l’Economie et des Finances collabore activement avec la pieuvre de Wall Street pour financiariser le reste de notre économie. Derrière le démantèlement du droit du travail se cache un programme financier plutôt très nauséabond.


« La lutte des classes existe bel et bien, et ma classe est en train de la gagner ». (Membre du groupe Bilderberg ayant gardé l'anonymat)





A la minute 7 vous ferez le lien avec un articlé publié il y a deux jours à propos de JIMMY CARTER... puis B. OBAMA.

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 





 

 

DANS LE PROLONGEMENT DE NOTRE ARTICLE DU JOUR

 

Voilà la société qui se façonne... pour les dirigeants ou "compagnons" des dirigeants...

 

 

 

 

BELLE UNITE AU SEIN DES REPRESENTANTS DE LA TECHNOCRATIE

 

 

 

DES PIONS SUR L’ECHIQUIER


 

COMMANDER avec promotion jusqu'au 5 JUILLET

-30%  16 € au lieu de 23 €.


UNE LECTURE ESTIVALE POUR LES ADOLESCENTS



5 juillet 2017 – L’un des acteurs de notre histoire récente, récemment décédé, s’appelait Zbigniew Brzezinski. Il a été à l’origine de l’infestation de l’administration américaine par les agents néo-conservateurs qui ont détruit les Etats-Unis sur le plan moral. Il a été aussi le lieutenant fidèle de David Rockefeller qui l’a précédé de cinq mois devant le tribunal du Bon Dieu pour y connaître la sentence de son devenir : une éternité de bonheur ou une éternité de damnation, donc de souffrances et de douleurs, devenant le jouet des démons qu’il a servi avec un dévouement consternant durant toute une vie.


Comment l’Oligarchie a-t-elle introduit ce groupe de personnalités ayant fait la promotion de la débauche et de la perversion au sein de la Maison Blanche?


Zbigniew Brzezinski avait trouvé un candidat idéal pour l’Oligarchie, en la personne de Jimmy Carter. Absolument inconnu des médias pour l’élection présidentielle de 1976 (comme le fut également B. Obama), il était une personnalité très malléable. J. Carter fut donc poussé au pouvoir, à la Maison Blanche, puis donna carte blanche à Zbigniew Brzezinski pour sélectionner les hommes de pouvoir chargés de la sécurité nationale des Etats-Unis. Ce fut le début du grand déclin moral et stratégique des Etats-Unis et l’infiltration grandiose des hommes de l’école de Chicago dans le processus décisionnel de l’Amérique.


Quel est le modèle de société du groupe auquel appartient Zbigniew Brzezinski ?


En 1973, Zbigniew Brzezinski disait à propos de la révolution chinoise :  « Quelque soit le prix de la révolution chinoise, elle a manifestement réussi non seulement à produire une administration plus efficace et plus investie, mais également en stimulant le moral et le sens de l'objectif dans la communauté... L'expérience sociale en Chine sous la conduite du président Mao est une des plus importantes et des plus réussies dans l'histoire humaine. »


Zbigniew Brzezinski admirait ainsi l’un des plus grands génocidaires de l’Histoire de notre humanité. Personne n’a JAMAIS trouvé qu’il était politiquement incorrecte. Bien au contraire, il fut flagorné le jour de son décès, comme tout au long de sa vie politicienne d’ailleurs. Est-ce que Mao est mieux qu’Hitler parce qu’il a tué plus de pauvres gens ?


La Chine d’aujourd’hui est le résultat du soutien financier du réseau Rockefeller/Brzezinski. Ainsi les oppositions entre la Chine et les Etats-Unis doivent-elles être perçues tout autrement que le font les médias. Il y a derrière la montée en puissance de la Chine, souhaitée par les réseaux mondialistes de l’Occident, un objectif évident. Nous l’abordons dans le dernier numéro de LIESI du 30 juin. Pour la France, Emmanuel Macron va réaliser ce que les mondialistes espèrent.

 

 

SOMMAIRE DU NUMERO 377 DE LIESI 

 

Dans le numéro du 30 juin 2017 (N° 377), nous voyons comment la Russie et la Chine se préparent au monde demain, mais aussi la panique qui gagne le clan Saoud.

- Les plus grandes puissances asiatiques et eurasiennes se préparent à un autre monde aux Etats-Unis et en Occident.

- Le niveau de vie des Occidentaux va connaître une chute très brutale… et la Chine investit des milliards de dollars sur ce scénario.

- Des troubles géopolitiques annonçant le prochain bouleversement monétaire avec le commentaire du Banquier anonyme.

- L’Europe intègre les bouleversements futurs.

– Des rapprochements avec l’Inde.

– L’Angleterre : centre financier de la Nouvelle Route de la Soie.

– Dans cette même veine, que font les maîtres du monde ?

– Les néo-libéraux veulent abattre toute forme d’opposition

– Le macronisme rejoint par les prophéties.

 

 Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 





 

 

DES PIONS SUR L’ECHIQUIER

 

4 juillet 2017 - La situation géopolitique internationale a plutôt tendance à se dégrader et il faudrait une étincelle pour qu’une situation devienne très difficile pour les diplomates. Cependant, derrière les oppositions claniques ou étatiques, il existe des réseaux de pouvoir qui tricotent la géopolitique mondiale dans le sens souhaité par l’Oligarchie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle notre géopolitique du moment se rapproche (certes dangereusement) de ce que des lucifériens hauts en couleur avaient annoncé il y a plus d’un siècle et qu’avait commenté William Guy Carr dans son célèbre DES PIONS SUR L’ECHIQUIER.

C’était en 1954 et rien n’a changé !

 

COMMANDER avec promotion jusqu'au 5 JUILLET

-30%  16 € au lieu de 23 €.


UNE LECTURE ESTIVALE POUR LES ADOLESCENTS

 

Ces réseaux de pouvoir, qui instaurent progressivement les structures de ce Nouvel Ordre Mondial qu’avait annoncé G. Bush Sr lors de la première guerre du Golfe, devient une évidence. C’est? dans l’esprit des initiés, maçons de ce monde nouveau, l’équivalent de l’ancienne Babel qui n’a pas été achevée.


Ce réseau de pouvoir dispose d’hommes discrets qui conseillent les marionnettes politiciennes, qui préparent les grands sommets, qui voyagent ici ou là, sans publicité, pour passer les consignes aux leaders des sociétés secrètes dominantes. Cette réalité du fonctionnement de notre monde avait déjà été exprimée au tout début du XIXème siècle par un homme d’Etat, Disraeli, Ministre des Finances britanniques de la Reine Victoria : « Le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne se l'imaginent ceux dont l'œil ne plonge pas dans les coulisses ».


Que dire aujourd’hui alors que ces réseaux s’affichent de plus en plus ouvertement, au fur et à mesure que le monde devient de plus en plus cupide, sans réflexion, incapable d’analyse, soucieux essentiellement de jouir, de se rapprocher de plus en plus de la bête ?


Ainsi se comprennent les expressions d’orgueil d’un Emmanuel Macron, qui n’a que faire des pauvres, des faibles. Il s’exprimait déjà comme tel avant la campagne présidentielle ; ses dérapages verbaux se poursuivent. Son caractère narcissique pervers ne peut que se remarquer de plus en plus dans la mesure où lui-même est parfaitement conscient de son rôle de marionnette sur l’échiquier du pouvoir des nations. Parvenu au terme du pouvoir apparent, il sait que l’Oligarchie a été le véritable Grand Électeur. Il partage certainement cette confidence faite par le diplomate W. Rathenau (1867-1922) avant de mourir parce qu’il n’avait pas respecté les consignes de ses maîtres :  « Trois cents hommes, dont chacun connaît tous les autres, gouvernent les destinées du continent européen et choisissent leurs successeurs dans leur entourage. »


Partant de ces considérations peu connues et pourtant élémentaires, que devraient apprendre les jeunes adolescents par leurs parents soucieux de bien les armer dans la vie où les requins de la Finance gagnent en puissance, doivent s’analyser les relations entre la Chine et la Russie, comme les attitudes contradictoires de Donald Trump. Nous assistons à un jeu d’échecs où les pions visibles ne sont que les instruments d’acteurs qui, eux, ne sont pas sous les projecteurs des médias.                [A suivre]

 

 

 

 

UN MONDE QUI DEVIENT DANGEREUX

 

03 JUILLET 2017 - En 2014, Washington avait publiquement reconnu que Damas avait totalement détruit son arsenal d’armes chimiques. Alors qu’aucune preuve n’a été apportée pour justifier les récentes accusations de Washington, qui malgré cela avait frappé la Syrie, les néo-conservateurs font valoir que le régime Assad se préparerait à lancer une attaque avec des armes chimiques. Une déclaration venant au début de l’été ou bien des choses sont en préparation  du côté russe comme syrien.


Le régime Assad est en train de gagner la guerre en Syrie, mais les néo-conservateurs n’ont pas l’intention que cela se produise. Ils sont prêts à tous les mensonges bâtis par leurs médias pour cautionner une autre attaque de représailles massives. On a tout lieu de craindre que les réseaux de Washington incriminent également une quelconque responsabilité iranienne. Debka annonce que l’administration Trump préparerait une opération militaire importante contre l’armée syrienne et ses alliés, dont les milices chiites pro-iraniennes, sans oublier le Hezbollah. La Russie a répondu que les préparatifs américains étaient sérieux et qu’il s’agirait d’une attaque sous faux drapeau.


Au-delà de l’opération psychologique menée par le clan des libertaires américains, qui sentent la crise monétaire approcher, la situation du Venezuela doit être suivie car elle illustre ce qui arrivera aux Etats-Unis au moment marqué par le sommet du Conseil des Treize. Le chef de l'Etat vénézuélien, en butte à des manifestations quasi quotidiennes depuis début avril, a également annoncé l'augmentation du bon alimentaire qui accompagne le salaire minimum, pour le porter à 153.000 bolivars (environ 58 dollars, soit 51 euros). Le salaire minimum avait déjà été augmenté de 50% le 8 février et de 60% le 30 avril. Ces hausses ne permettent cependant pas de compenser l'inflation, qui devrait être de 720% cette année selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI). L’inflation est devenue incontrôlable.

Demain, quand l’Occident subira de plein fouet le scénario vénézuélien, il y aura des grincements de dents et une grande panique. On  aura oublié la politique monétaire de taux au plancher...


L’affolement des néo-conservateurs sur le plan stratégique, comme les événements du Moyen-Orient traduisent l’affolement perçu par ces communistes déguisés qui ne cessent de conduire l’Occident vers une voie sans issue. Dans la série de LISO (en ligne ce soir) nous expliquons ce que cachent les troubles très récents entre l’Arabie saoudite et le Qatar. Ce n’est pas une surprise si cette actualité a suivi le passage de Donald Trump en Arabie saoudite. Ce que la presse mainstream met en avant à propos du terrorisme que soutiendrait le Qatar, tout comme ses relations avec l’Iran, ne sont que de l’enfumage pour une population lobotomisée par une presse acquise au réseau néo-conservateur occidental.



 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 





 

SUR LES FINS DERNIERES

 

Les marques de la véritable Église


IV . La véritable Eglise doit être apostolique c’est-à-dire qu'elle doit remonter au temps des apôtres.


— Un musulman comme juge. — Un jour, quatre membres des chrétientés d’une ville turque — un catholique, un protestant, un grec et un vieux-catholique — prirent un musulman pour arbitre de la vérité de leur Eglise, afin de décider laquelle des quatre a été fondée par Jésus-Christ. Le mahométan leur posa d’abord la question suivante : « Croyez vous que Jésus-Christ est Dieu et a fondé une Eglise ? » Ils répondirent affirmativement. Puis il demanda au protestant : « Quand est-ce que votre Eglise s’est formée ? » — Il y a à peu près 400 ans, dit-il. — « Et qu’étaient vos aïeux antérieurement ? » — Ils étaient catholiques. Le musulman se contenta de cette réponse et s’adressa au grec schismatique : « Depuis quand votre Eglise existe-t-elle? » — Depuis près de 900 ans, répondit-il. — « Et que furent vos aïeux avant ce temps-là ? » — Catholiques. Enfin le musulman demanda à l'adversaire de l’infaillibilité : « Depuis quand votre Eglise existe-t-elle ? » — Depuis 1870, répondit-il. — « Et qu’étaient vos aïeux avant cette date ? » Ils étaient catholiques. Alors le mahométan s’adressa au catholique : « Depuis quand la religion catholique se propage t-elle sur la terre ? » Le catholique répondit : Depuis près de 1900 ans, c.-à-d. depuis le temps des apôtres. — « Comment prouvez-vous la haute antiquité de votre religion ? » reprit le musulman, « Rien de plus simple, répliqua le catholique : la preuve en est dans la succession ininterrompue de nos papes depuis S. Pierre jusqu’à Pie X. » Sur quoi le disciple du prophète de la Mecque conclut : Si Jésus-Christ n’a fondé qu'une Eglise, et cela il y a 1900 ans, les catholiques ont seuls la vraie religion, puisqu’ils sont les seuls qui remontent aux apôtres.


— Le faux prince. — Un prince mourut en laissant une fortune considérable. Un fils unique disparu devait hériter. Après de longues années un jeune homme se présenta en se disant fils du prince. Mais son acte de naissance prouvait qu’il n’était né que plusieurs années après la mort de son prétendu père, et naturellement il ne reçut point l’héritage. — Il en est de même des diverses Eglises chrétiennes, qui se sont formées dans la suite des siècles. Ces Eglises prétendent tirer leur origine de J.-Christ, mais la date de leur naissance leur donne un démenti formel. Comment J.-Christ peut-il avoir fondé une Eglise qui ne se constitua qu’au Xvème siècle ? Car personne ne peut nier que l’Eglise protestante n’existait pas avant 1518. Il en est de même de l’Eglise anglicane, qui fut créé par H enri VIII, roi d’Angleterre, en 1535. A plus forte raison l’Eglise schismatique de 1870 n’est-elle pas la véritable Eglise, quoiqu’elle se nomme « vieux-catholicisme », parce qu’elle n’est que la suite de la défection de quelques prêtres catholiques et n’existait pas avant le concile du Vatican. — L’Eglise véritable doit remonter aux temps des apôtres, car J.-Christ a prédit que les portes de l’enfer ne prévaudront point contre son Eglise solidement assise sur le rocher de S. Pierre. Si la véritable Eglise avait disparu au cours des siècles, J.-Christ n’aurait pas tenu sa promesse, ce qui est impossible.


— La conduite d’eau détruite. — Si quelqu’un voulait nous faire accroire qu’une conduite d’eau comprenant plus de 1900 tuyaux pût être détruite par un tremblement de terre, de sorte que les tuyaux fussent brisés à partir du 300ème et que néanmoins l’eau recommençât à couler et à alimenter la conduite à partir du tuyau 1518 comme si rien ne s’était passé ; qu’en dirait-on ? Cependant ce que prétendent les protestants n’est pas moins ridicule, puisqu’ils nous disent que le pur Evangile de J.-Christ se perdit au IIIème siècle et que Luther l’a de nouveau découvert. La véritable doctrine de J.- Christ n’a pu se perdre, parce que le Sauveur lui a promis une durée continuelle.


— La religion de nos aïeux. — Le comte de Stolberg, écrivain renommé, se convertit au catholicisme en 1800. Un de ses amis protestants lui dit : « Je n’aime pas ceux qui quittent la religion de leurs pères. » « Moi non plus, répliqua Stolberg avec beaucoup d’à propos, car si mes aïeux n'avaient pas déserté la foi de leurs pères, je n’aurais pas été obligé de retourner à l’Eglise catholique. » Une protestante dit un jour à une dame convertie : « Je veux mourir dans la foi de mes parents. »« Et moi, répondit l’autre, je veux mourir dans la religion de mes aïeux. »

Un ambassadeur français, en Angleterre, tomba gravement malade. Un ami qui vint le voir lui fit remarquer qu’il allait être enterré parmi des protestants. Mais l’ambassadeur lui répondit: « On fera ma tombe un peu plus profonde, et je reposerai au milieu de mes frères catholiques. » (Jusqu’en 1535 l’Angleterre était catholique.)

On raconte le même fait du cardinal Commendone, qui voyageait en 156o en Allemagne en qualité de légat du Pape pour faire les convocations au concile de Trente. A Berlin, il fut invité à la table de l’Electeur, et un des convives se permit de le railler en observant que ce serait bien désagréable pour lui s’il allait mourir dans la patrie mère de l’hérésie. Sans se déconcerter le cardinal répliqua : « Vous creuserez plus bas et je reposerai sur le sol catholique. »

 

V. La véritable Eglise est souvent celle qui est persécutée.


— Un protestant converti. — Dans une grande ville un protestant vint un jour trouver un prêtre catholique et demanda à être admis dans l’Eglise catholique. Le prêtre voulant connaître le motif de sa conversion, le protestant lui répondit : « Depuis de longues années je lis beaucoup la Bible, surtout le Nouveau Testament. Ce qui me frappe le plus, c’est que Jésus-Christ a prédit beaucoup de souffrances et de persécutions à ses apôtres et à ses disciples. Eh bien, me suis-je dit, c’est à cette marque que tu reconnaîtras infailliblement la véritable Eglise. Or, j ’ai trouvé que ni nous, les disciples de Luther, ni les Réformés, ni enfin les autres hérétiques ou schismatiques, ne sont persécutés à cause de leur foi. Il n ’y a que les religieux catholiques, le pape, les évêques, en un mot, Rome et l’Eglise romaine, qui sont le but d’attaques incessantes et l’objet de toutes les Calomnies. Tantôt dans un pays, tantôt dans un autre on les expulse, on fait jouer tous les ressorts pour empêcher la pratique du culte catholique. Dans bien des pays on met obstacle à la construction de nouvelles églises catholiques; on veut empêcher les missions ; la ‘‘séparation d’avec Rome’’ , voilà le mot d’ordre sur toute la ligne, et par un travail systématique et sans relâche, on veut pousser les catholiques à l’apostasie. Quand j’y pense, je vois avec évidence que la religion catholique est la véritable religion fondée par Jésus-Christ. » — Le prêtre vit tout de suite que cet homme avait une foi sincère et, après une instruction préliminaire, il le reçut dans le sein de l’Eglise. — Jésus-Christ a souvent prédit à ses disciples qu’ils seraient persécutés, par exemple quand il leur dit : « Le serviteur n’est pas plus grand que le maître ; s’ils m’ont persécuté ils vous persécuteront aussi. » — Une Eglise qui vit en paix n’est donc point l’Eglise du Christ.


— Les calomnies des païens. — Les premiers chrétiens étaient exposés aux plus infâmes calomnies de la part des païens. On prétendait que les chrétiens tuaient un enfant dans leurs assemblées et qu’ils en dévoraient la chair, on les accusait de se livrer à la débauche dans leurs réunions nocturnes aux catacombes, enfin on les citait devant les tribunaux comme athées et ne croyant pas aux dieux, parce qu’ils ne fréquentaient pas les temples païens, etc. — Aujourd’hui encore le père du mensonge combat l’ Eglise catholique par des calomnies du même genre. L’Eglise est traitée à peu près comme le Christ devant Pilate.

 

 

 

PAS D'INTERVIEW DU PRESIDENT MACRON POUR LE “14 JUILLET”

 

1er juillet 2017 - Le président Macron a décidé qu’il ne se plierait pas au traditionnel discours du 14 juillet sans faire le moindre commentaire. Il suit la logique de ses mentors et qu’il représente comme « maître des horloges ». Pas question de se plier à un exercice de communication dans la lignée de ce qu’avait introduit le président VGE.

Il faut savoir que nous sommes EN MARCHE vers quelque chose de SECRET, CACHE à celui qui n'est pas INITIE.

 

N’oublions pas qu’Emmanuel Macron est considéré comme membre de la société secrète des Rose-Croix, du moins selon l’analyse qu’en a faite A. Pascal en lisant plusieurs de ses discours. Il utilise d’ailleurs, il est vrai, des termes peu communs usités par la classe politique traditionnelle.

 

En fait, le nouvel élu des Loges a décidé de se situer au-dessus de la mêlée. Il a un profond dégoût de la masse populaire et se croit très intelligent. Ce n’est pas un scoop ! Il faut donc décortiquer ses déclarations et ses gestes pour appréhender son programme caché. Emmanuel Macron a pour objectif de détruire l’INDEPENDANCE de la France et de renforcer le projet européen. Il a été très sensible aux déclarations faites par certains commissaires de Bruxelles sur « plus d’Europe » en matière de fiscalité par exemple. Par conséquent, le 14 juillet, prétendu jour d’indépendance est à ses yeux sans intérêt. Il est là pour introduire une NOUVELLE ETAPE de la Révolution dont le Comte de Maistre (auteur de Considérations sur la France ou  Les soirées de Saint-Pétersbourg) disait en 1797 :

« Il y a dans la Révolution française un caractère satanique qui le distingue de tout ce qu’on a vu et peut-être de tout ce qu’on verra ». « Il n’y a pas d’homme d’esprit en France qui ne se méprise plus ou moins. L’ignominie nationale pèse sur tous les cœurs (car jamais le peuple ne fut méprisé par des maîtres plus  méprisables)… » C’est encore lui qui écrivait : « Le plus grand ennemi de l’Europe qu’il importe d’étouffer par tous les moyens qui ne sont pas des crimes, l’ulcère funeste qui s’attache à toutes les souverainetés et qui les ronge sans relâche, le fils de l’orgueil, le père de l’anarchie, le dissolvant universel, c’est le protestantisme. »


Dans la dernière série de la Lettre des Prophéties, nous expliquons pourquoi la politique macroniste va nous mener à la guerre civile. Il est le personnage idéal de la Synagogue de Satan choisi pour masquer l’arrivée de cette révolution future qui mènera à un grand désastre. Les sectateurs du Prince de ce monde vont adroitement masquer leur coup par des résultats économiques qui, en apparence, seront présentés comme des succès. Mais que de dégâts sociaux et humains en arrière plan. Dans le même temps, l’invasion migratoire va considérablement exploser, mais tout cela se pratiquera adroitement. Seuls les citadins s’en rendent déjà compte. Il y a de plus en plus de quartiers, dans les grandes villes, où il est recommandé de ne plus se rendre.



 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 





 

 

VOIR AU-DELÀ DES APPARENCES ET NE PAS ETRE DUPE

 

30 juin 2017 - Récemment, la présidence de la banque centrale américaine a laissé entendre que les valorisations des actifs des marchés étaient plutôt élevées. Une correction est ensuite survenue. Faut-il entendre que les banquiers centraux gardent le contrôle de la situation? Logiquement, on peut répondre positivement. En réalité, les politiques monétaires accommodantes sont un parachute assuré pour booster les marchés financiers après un recul que l’on appelle alors 'consolidation'. Ce qui va devenir compliqué, c’est la gestion de la normalisation des politiques monétaires par les banques centrales dans un contexte de reprise économique en berne et qui marque même considérablement le pas aux Etats-Unis.

 

Parallèlement, sur le plan politique, les voyages du président américain Trump ont mis en évidence des dysfonctionnements dans l’entente Etats-Unis et Union européenne. Est-ce que cette situation, qui inquiète bien des analystes, est à l’origine de l’invitation de Donald Trump par Emmanuel Macron pour le défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées? D. Trump a montré qu’il entendait négocier différemment entre ses alliés du Moyen-Orient et les Européens. Autre point significatif, lors de son voyage au Moyen-Orient, le président américain s’est déplacé avec sa garde très rapprochée : des fidèles et des membres de sa famille. Il a par contre envoyé en Europe le chef du Pentagone James Mattis, qui a participé à la réunion de l’OTAN à Bruxelles. Et c’est l’aide à la sécurité nationale, l’américain Harbart Makmastar,  qui a assisté au G-7 à Taormina en Sicile.

 

Ces changements dans la politique internationale ne sont pas anodins alors que le dollar plonge depuis son point haut et que l’euro confirme ce que LIESI annonçait. Il est passé de 1.05 à 1.14. L’année prochaine, il s’envolera très probablement à des niveaux qui surprendront… En attendant, la présidence de la banque centrale américaine doit jouer sur le rapport entre le niveau des taux et celui des marchés financiers pour gagner du temps en plein période de normalisation de la politique monétaire.

 

Pendant ce temps, partout à l’étranger, on parle de plus en plus de crypto-monnaies et de nouvelles devises virtuelles commencent à surgir… basées sur l’or afin de leur garantir une assise rassurante.

Que cache cette évolution par rapport à l’avenir sombre du dollar ? Mme Yellen, à la tête de la banque centrale américaine, veut rassurer : « Je ne crois pas que nous connaîtrons une autre crise ».

Vraiment ? Elle ne fait que répéter ce que ses patrons lui disent… parce que, eux, n’y croit pas un mot. Ils sont les faiseurs de roi mais aussi les artificiers des crises. Pourquoi l’Oligarchie déplace t-elle discrètement des milliers de milliards de dollars dans des lieux où le quidam n’aura jamais accès ?… Ils préparent l’avenir et préservent le magot accumulé sur des décennies de manipulations bancaires et monétaires… mais aussi sur les cendres des nations. Lisez bien les prochaines publications annoncées dans le numéro de LIESI qui sortira demain.

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

 

FRANCE : FINALITE DE LA DESTRUCTION DE LA LANGUE FRANÇAISE

 

29 juin 2017 - Durant un temps considérable, le français était une langue diplomatique et à ce titre était enseignée dans toutes les cours d’Europe. Puis, avec la Révolution en marche, les anglo-saxons se sont imposés et l’anglais est devenu la langue des relations internationales. Même en Europe, l’anglais est utilisé comme c’est le cas au sein des institutions européennes. Cette évolution met bien évidemment en lumière le changement qui s’est produit au niveau des rapports de force entre les Etats au cours de ces dernières décennies. Ludwig Wittgenstein résumait bien cette importance de la langue diplomatique quand il disait : « La limite de ma langue est la limite de mon monde ».


L’anglais est donc devenu porteur de l’idéologie libérale anglo-saxonne.


Au cours des étapes révolutionnaires, le français a non seulement été écarté dans les relations internationales, mais les leaders de la Révolution se sont acharnés à en réduire la pratique en France même. L’éducation nationale, truffée de communistes depuis le gaullisme, n’a cessé de travailler au délitement du français et aujourd’hui l’arabe commence à lui faire concurrence.


L’un des meilleurs moyens de détruire un peuple, c’est de s’en prendre à sa langue.


Le meilleur moyen, pour les Maçons de l’univers, de reconstruire BABEL, c’est la destruction des nations et de la langue usitée. Pour obtenir des individus standardisés, l’Oligarchie doit parvenir à une uniformisation culturelle mondiale. Ainsi se comprennent les attaques menées depuis plus de trente ans contre la maîtrise de la langue nationale : le français en ce qui nous concerne.


Inutile de se leurrer ; ils y sont parvenus ! Voici les propos désabusés d’un professeur correcteur de copie de bac français.

 

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 

 

LES ÉLITES VEULENT LE GÉNOCIDE DU « BLANC » [Suite]


28 juin 2017 - Les gauchistes néo-conservateurs de l’économie ultra-libérale vont pousser leurs pions bien plus loin. Déjà aux Etats-Unis, des mouvements financés par l’argent de Wall Street appellent au meurtre du Blanc parce qu’il est un électeur de Donald Trump. Le nombre de personnes victimes de coups de couteau portés par des fanatiques libertaires se multiplient en Amérique.


Depuis les élections présidentielles de novembre dernier, la haine est l’instrument de survie des néo-conservateurs qui n’ont finalement jamais quitté la Maison Blanche et tiennent sérieusement l’administration fédérale entre leurs griffes.


Les citoyens américains écœurés par les démocrates et les libéraux, ont espéré en un inconnu qui appartient pourtant au Système et joue sa partition avant le levé du rideau.  


En France, les citoyens écœurés par les socialistes et les guignols de la droite ont choisi un centriste financé par la Haute finance pro-communiste et aussi très liée au sieur Mélenchon.


Tous ces gens-là parlent de « démocratie », mais ils ne cultivent que le désir de la transformation totalitaire, en la déguisant au mieux avec le soutien de leurs médias qui font les élections. Qu’il est comique d’écouter des journalistes de ces grands médias contester le manque d’état de droit en Russie, sans se rendre compte du drame qui se joue chez nous.


Bref, ce que nous voyons en Occident n’est que la réalisation de ce qu’avait dit Sœur Lucie de Fatima, répétant ce que lui avait confié la Très Sainte Mère de Dieu : « La Russie répandra ses erreurs dans le monde ». Il s’agit du système matérialiste athée révolutionnaire de la Russie communiste. Il s’agit d’un système de damnation des âmes pour l’éternité. « La Russie, dans l’esprit de la plupart, est à l’origine du communisme, conçu principalement comme un système économique en compétition avec le capitalisme. Cependant, si nous comprenons vraiment le communisme, la diffusion des erreurs de la Russie devient reconnaissable », explique l’américain Westen, faisant notamment référence à un livre d’un ancien agent du FBI, W. Cleon Skousen, The Naked Communist, « Le communiste mis à nu ». Ce qui était l’arme de combat du bloc de commandement russe au service de Satan s’appelle encore le MARXISME CULTUREL. Nous sommes dedans jusqu’au cou… C’est une boue de putréfaction qui engloutit tout l’Occident dans un chaos moral sans limite et qui va provoquer, dans toutes les grandes capitales européennes, un châtiment semblable à la Jérusalem déicide. [Ce sera l’examen de la prochaine série de la Lettre des Prophéties.]

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 





 

 

LES ÉLITES VEULENT LE GÉNOCIDE DU « BLANC »

 

26 juin 2017 - Comment ne pas reconnaître dans l’action discrète des faiseurs de roi une volonté de liquider le « Blanc » en Europe. Les gouvernements d’Occident (dont les Etats-Unis) sont entre les mains des néo-conservateurs, des gauchistes ultra libéraux qui sont unis par la haine des valeurs à l’origine même de la civilisation occidentale. Depuis quelques décennies, ce réseau de communistes déguisés, n'a cessé de travailler dans les pays occidentaux pour écraser le Blanc, saper les valeurs de la famille du Blanc, de la religion chrétienne à l’origine même de notre civilisation européenne. Ce groupe de néo-conservateurs veut accélérer l’immigration massive afin de semer le chaos en Occident. Ils sont en train de préparer l’Europe occidentale à devenir une autre Yougoslavie.


Les terroristes sont armées ; ils passent en France, en Allemagne, en Italie, etc., avec une facilité tellement déconcertante.

Il est évident que les réseaux mondialistes à l’origine de ces faits poursuivent un PLAN. Ces actions de destruction de l’identité nationale, des valeurs de la civilisation européenne, sont menées par des sociétés secrètes, via une équipe de politiciens lâches, complaisants avec les doctrines maçonniques directement issues des abysses de l’Enfer.

Que nous proposent ces politiciens et ces économistes ultra-libéraux? La destruction de tout ce que nous avons connu, de tous les principes ayant fait la force de l’Occident. Les populations de remplacement quittent des pays où les principes mêmes des valeurs de notre civilisation furent rejetées. Leurs valeurs à eux n’ont produit que désolation et pas l’ombre d’un quelconque avenir pour leur jeunesse.


En terre d’Islam, les musulmans massacrent les chrétiens. Le Système choisit une partie de la racaille djihadiste pour l’introduire en France et les idiots utiles que sont la grande majorité des politiciens font croire que des assassins au quotidien d’enfants et de prêtres, de violeurs impénitents, vont transformer leurs mœurs en arrivant  dans la nouvelle Sodome de l’Occident… C’est un monde de fous…


Il va de soi que les meneurs du troupeau, qui a perdu la raison parce qu’il n’a plus la lumière de la grâce divine, introduisent les troupes nécessaires pour jeter les uns contre les autres. Pour le moment, les gens pensent que rien ne changera. Mais il y aura cependant un prochain levé de rideau, suivi d'une grande misère. En attendant, la jouissance sans frein est avant tout recherchée par nos pauvres contemporains qui ne veulent pas prendre de la hauteur et s'instruire sur ce que cachent les faux prophètes de la Révolution dans leurs discours mensongers.

 

Tout s’écroule pourtant autour d’eux et ils ne veulent rien voir : les enfants sont vendus sous forme d’embryons pour des réseaux industriels qui ont abattu toutes les barrières morales, y compris celle de la vie. Nous disions que l’homme devenait une marchandise. Nous y sommes ! Et dire que notre monde pense être C I V I L I S E...

                                                                                         [A suivre demain]

 

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 





 

L’Etat italien se gave de créances malsaines

 

26 juin 2017 - Hier dimanche, le gouvernement italien a signé un décret par lequel deux nouvelles banques seront sauvées de la faillite. Elles s’inscrivent dans le prolongement de plusieurs faillites de banques régionales.


« Le total des ressources mobilisées pourrait atteindre 17 milliards d'euros, mais la dépense immédiate pour l'Etat est d'un peu plus de 5 milliards d'euros », a expliqué à la presse le ministre de l'Economie et des Finances, Pier Carlo Padoan, à l'issue d'un conseil des ministres de 20 minutes. 4,785 milliards d'euros serviraient dans l'immédiat à « maintenir la capitalisation et renforcer la situation patrimoniale » du groupe bancaire Intesa Sanpaolo, qui va reprendre les activités saines de Banca Popolare di Vicenza et Veneto Banca, avec 400 millions d'euros supplémentaires « comme couverture de garantie ». « Ce décret permet de stabiliser l'économie de la Vénétie et de sauvegarder l'activité économique des banques vénitiennes » qui continueront à exister et à fonctionner dans le cadre du groupe Intesa Sanpaolo, a assuré M. Padoan.


Il n’y avait pas d’alternative : c’était cela ou la faillite. « La seule solution alternative était une faillite désordonnée, ou la vente en petits morceaux des deux banques, ce qui aurait complètement détruit leur capacité opérationnelle », a-t-il fait valoir.


Les cacique technocrates de Bruxelles se sont écrasés du fait que les prochaines élections italiennes sont jugées à risque. Il n’est donc pas question, pour le moment, de mettre en application la règle du BAIL IN visant à spolier les clients. « Autre élément de fragilité, la banque Monte dei Paschi di Siena (BMPS) devrait être prochainement nationalisée, mais elle doit encore trouver un accord avec Bruxelles sur les suppressions d'emplois ». (AFP)


Ce nouvel exemple illustre la grande fragilité du secteur bancaire italien, en crise depuis 2016. « Il y a en Italie davantage de banques que de pizzerias », écrivait le Financial Times il y a quelques mois pour décrire le système transalpin.  Un phénomène de concentration bancaire est en cours et pour réduire le coût bancaire, plus de 2 000 guichets seront supprimés. La crise bancaire sert donc à limiter l’accès à la liquidité…


« Le gouvernement a financé un fond de 644 millions d’euros pour reconvertir les 22 000 emplois qui seront supprimés d’ici à 2020 », explique Alberto Cassandra, le secrétaire du Fisac, le plus important syndicat de la catégorie.


Ce qu’il faut bien voir aujourd’hui, c’est que les banques centrales comme les Etats se trouvent désormais à assumer les pertes provoquées par les spéculations sans limites des mondialistes. Tant que les apparences resteront trompeuses, le citoyen aura l’impression de demeurer spectateur de ce qui se passe au niveau des banques, mais comme nous l’avons déjà mentionné, c’est une illusion du quart d’heure. Chacun peut déjà constater que l’institution de supervision bancaire, qui dépend de la Banque centrale européenne (BCE), n’a d’utilité que dans la communication des faillites… Combien de banques vivent sous assistance respiratoire depuis les crises financières à répétition du nouveau siècle ? Même les plus solides en apparence. Pourquoi celles-ci ont elles constituées des comptes bien garnis dans certains paradis fiscaux qui vous sont interdits ? Parce que leurs directions savent très bien ce qui va advenir lors du levé de rideau.

 

Lors du levé de rideau, tout un pan de population se retrouvera démuni parce qu’il n’a (pour la très grande majorité) par voulu s’informer. Quand interviendra ce moment? La lecture de LIESI et les éléments analysés dans la série LISO apportent les réponses sous forme de balises éclairantes dans la nuit de la désinformation. 


 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 





 

SUR LES FINS DERNIERES

 

Les marques de la véritable Église


I. La véritable Église doit être une dans sa doctrine.


— Les Sacrements chez les protestants. — Un prince protestant de la Saxe cherchant un prédicateur pour sa cour, le fit publier dans ses Etats en ajoutant qu’il voulait examiner lui-même les candidats. Trois prédicateurs se présentèrent. Le duc demanda au premier : Combien de Sacrements y a-t-il ? Il répondit : « Deux, le baptême et la parole. » Le prince le renvoya et fit venir le second : Combien de Sacrements y a-t-il ? « Il y a trois Sacrements, répondit-il, le baptême, la parole et la communion. » Le duc le renvoya comme le premier et fit appeler le troisième auquel il posa la même question. Le prédicateur répondit : « Sire, autant qu’il vous plaira. » Enchanté de cette réponse le prince lui confia le poste en disant : « Voilà qui est bien, vous savez accorder la religion avec les désirs de votre souverain temporel. » — La véritable religion ne peut se conformer aux désirs des puissants de la terre, car la vérité est invariable. Il en est de la religion comme des mathématiques : malgré tout 2 x 2 = 4, et du moment que nous sommes à même de prouver qu’une religion varie, cette religion n’est pas la véritable.


— La doctrine des protestants sur l’enfer et leurs contradictions. — Louise Hensel de Berlin, écrivain et poète de grande piété ( morte en 1876), était fille d’un pasteur protestant du duché de Brandebourg. Après la mort prématurée de son père, Louise Hensel vint à Berlin avec sa mère. Elle montra de bonne heure beaucoup d’intérêt pour la religion, se mit à lire des ouvrages religieux et assista souvent aux prêches. Mais voyant que les prédicateurs protestants se contredisaient, elle commença à douter de la vérité de leur doctrine. Elle entendit alors aussi des sermons catholiques dans l’église de Sainte-H edwige pour voir où se trouvait la vérité. En vain sa mère chercha-t-elle à la retenir dans le protestantisme, en vain fit-elle inviter plusieurs ministres protestants pour l’affermir dans sa foi. Quand ils lui demandèrent pourquoi elle se rendait aux sermons catholiques, elle répondit : « Parce que j’y entends les mêmes vérités, que ce soit le pape qui prêche ou un autre prêtre. » Le pasteur lui dit : « N’en est-il pas de même chez nous ? »« Non , répondit Louise, car vous avez déclaré dernièrement qu’il y avait un enfer et votre confrère a mis une heure à prouver le contraire. » Là-dessus les deux pasteurs se mirent à disputer et oublièrent le but de leur visite. Depuis ce moment Louise se sentit de plus en plus attirée vers le culte catholique, et à l’âge de 20 ans elle rentra dans le sein de l’Eg lise (1818 ). — Une religion qui admet une liberté illimitée dans l’exégèse de la Bible et reconnaît des doctrines contradictoires, ne peut être la véritable religion. L a véritable Eglise du Christ est une, en tout lieu et en tout temps, car la vérité est une, donc la seule et véritable Eglise est celle qui prêche les mêmes doctrines partout et toujours.


— Le libre examen. — Le principe : « Chacun peut expliquer la Bible à sa guise » est faux, car dans ce cas deux opinions contraires pourraient être toutes deux vraies, ce qui est absurde, parce que la vérité est une. 2 X 2 font 4 : il n ’y a rien à y changer et pour les mathématiques et pour la religion. L’exemple suivant nous montre où peut mener le libre examen : U n homme avait volé un manteau, et quand on lui en demanda compte il répondit qu’il n’avait fait qu’agir d’après les préceptes de l’apôtre qui écrit : « Que l’un porte le fardeau de l’autre. » (Gai. 6, 2.)

 


II. La véritable Église doit être sainte dans son fondateur et dans sa doctrine.


— Sola fide. — Dès que nous pouvons prouver qu’une église professe une seule doctrine qui nous empêche d’atteindre la perfection et la sainteté, nous avons démontré que cette église n’est pas « sainte» », donc qu’elle n’est pas la véritable. Or, nous sommes a même d’apporter de pareilles preuves contre l’église fondée par Martin Luther. Ce « réformateur » enseignait presque à chaque page de ses écrits que la « foi seule » (sola fides) suffit pour le salut. Il dit par exemple : « Vois quelle est la richesse du chrétien ou du baptisé, car il ne peut perdre le salut, même s’il le voulait et quels que soient ses péchés, à moins qu’il ne veuille pas croire. Aucun péché ne peut le damner hormis l’incrédulité. » (De capt. babyl. II vol. p. 264.) En 1521 il osa écrire à son ami Mélanchton : « Sois un pécheur : pèche fortement, mais crois plus fortement encore. » — D'après cette doctrine de Luther l’homme peut se livrer aux crimes les plus infâmes, il n’en vient pas moins au ciel, du moment qu’il croit. De pareils principes sont, un blanc-seing pour tous les vices : preuve évidente que la doctrine de Luther n’est pas sainte et que le caractère de sainteté manque à l’église qu’il a fondée.


— Les propos de Luther. — La véritable Eglise doit avoir un saint fondateur. Donc, quand on peut prouver que le fondateur d’une religion n’était point un modèle de perfection, qu’il était plutôt tout le contraire, on est en droit de dire que pareille religion n’a pas la marque de la sainteté. Cette preuve est plus facile qu’on ne le croit pour Luther et son Eglise. Quiconque lit les écrits de Luther y trouve non seulement beaucoup de passages qui dénotent un amour-propre exalté et un caractère haineux, mais encore un homme soumis à de honteuses passions. Luther se sert constamment d’expressions grossières comme « gueule, monstre, brute, pourceau, cochon, âne, fumier, peste, cracher, dévorer, se soûler », pour ne pas répéter ceux dont l’honnête homme le moins cultivé rougirait. C ’est surtout le pape qu’il cherche à salir de sa bave. Son orgueil et son amour-propre démesurés apparaissent dans des phrases telles que : « Je suis connu au ciel, sur la terre et dans les enfers. J’ai tant d’autorité... J e suis un grand docteur qui vaut plus que le pape, les évêques et es moines. » Luther, en disant qu’il ne peut réciter le « Pater » sans jurements, voulait dire qu’en récitant le « Pater » il entrait tellement en colère contre le pape et l’Eglise catholique qu’il se sentait obligé de la maudire. Lors de la révolte des paysans, Luther conseilla aux princes « de rosser les vilains, de les étrangler et de les massacrer, car un prince pourrait à présent bien mieux gagner le ciel en versant du sang qu’en priant. » — Un seul fait analogue dans la vie d’un saint proposé pour la canonisation, suffirait pour empêcher la béatification. Et Luther serait un « homme de Dieu » et un réformateur ! Plusieurs écrivains, entre autres Döllinger, sont d’avis que Luther avait bu, quand il écrivait. Il y a même des protestants qui blâment Luther de ses trivialités et disent que ses ouvrages semblent plutôt être l’œuvre d’un porcher que d’un pasteur d’âmes d’une pareille célébrité. Aussi Wicel écrivait-il avec raison, en 1531, à un disciple de Luther nommé Balthasar Raid : « Telle colère, telle soif de vengeance, telle brutalité, telle manie de calomnier, telle imprudence, telle débauche… ne se trouvent pas même dans les faux prophètes et dans les hérétiques. Tu le sais bien toi-même. » Et le savant Erasme écrit : « Le plus simple bon sens vous dit qu’un homme qui a produit une révolution pareille, qui prennent plaisir aux injures et aux calomnies, sans jamais pouvoir s’en rassasier, ne peut être un envoyé de Dieu. Cette arrogance, la plus grande qui fut jamais, ne peut être exempte de folie et cette frivolité effrénée n’est pas compatible avec l’esprit apostolique. » — Le caractère de Luther prouve que la marque de « sainteté » manque à l’Eglise qu’il a fondée.

 


III. La véritable Eglise doit être catholique (c’est-à-dire universelle). Elle doit être apte à recevoir tous les peuples de la terre et doit chercher à les évangéliser tous.


— Les nouveaux diocèses fondés par Léon XIII. — On ne peut mieux juger de la peine que prend l’Eglise pour propager la foi dans tous les pays au monde, ni mieux constater les succès de ce travail d’évangélisation, qu’en jetant un coup d'œil  sur le nombre toujours croissant des diocèses. Pendant les 25 ans. de son pontificat (1878-1903) Léon XIII érigea 2 patriarcats, 34 archevêchés, 113 diocèses, 65 vicariats apostoliques, 35 préfectures apostoliques, 3 délégations apostoliques. — Ces chiffres montrent que l’Eglise catholique s’accroît constamment, donc qu’elle est « catholique ».



 

 

 

AVONS-NOUS DES SIGNAUX DE REPRISE ?

 

24 juin 2017 – Faut-il sortir de la liquidité de manière intelligente ? Si vous n’avez pas accès au club des oligarques (et donc à leurs paradis fiscaux), il vous faut devenir votre propre banque. Aux Etats-Unis, un nouveau projet de loi a été déposé au Sénat : « Lutte contre le blanchiment d’argent, financement du terrorisme… » Objectif des législateurs aux ordres de l’Oligarchie qui prépare son levé de rideau sur le nouveau monde de BABEL : renforcer les conditions de lutte contre le blanchiment.


A partir de quelle somme y a t-il blanchiment ? Celui qui se déplace avec 10.000 dollars en poche ou en crypto-monnaie tomberait sous cette loi. Pour l’éviter, il faut remplir un formulaire. A défaut, et si la police trouve cet argent sur vous, elle est en droit de le confisquer et il existe même un risque d’aller en prison pour dix ans. Cette disposition législative autorise, biens sûr, une plus grande surveillance et donc des écoutes téléphoniques poussées.


Cela confirme le programme initié par les néo-conservateurs de Bush après les événements du 11 septembre 2001 ; c’est un ETAT POLICIER qui se renforce. On met en scène des attentats, on arme des terroristes travaillant bien souvent pour les services secrets, et ensuite des lois sont votées contre les moutons qui refuseraient de respecter le processus imposé par les loups entrés dans la bergerie. Les mêmes loups qui serinent une reprise fantomatique à coup de milliards de liquidités injectées par les banques centrales.


Le terrorisme est en train de se développer également en Europe. L’Allemagne profite de la situation pour suivre le Sénat américain au motif, là encore, de la lutte contre le terrorisme. Les réseaux sociaux sont épluchés et il faut éviter de se trouver avec des personnes qui ne partageraient pas vos idées. Nous l’avons souvent dit : il ne faut pas surfer sur FacedeBouc. Les mesures en Europe vont être étendues aux comptes bancaires. C’est l’apothéose du système néo-libéral qui se manifeste. Beaucoup de gens cherchent à se réfugier sur les crypto-monnaies, mais est-ce une bonne idée ? Il se produit une véritable bulle sur les monnaies électroniques. Elles flambent parce que les gens veulent éviter une surveillance accrue des transactions, mais comment finissent les bulles ?


On a plutôt l’impression que la Main anonyme a donné des consignes afin que les gouvernements se préparent à une belle déconvenue sur la situation économique. Comme toujours, la plupart de nos contemporains ne voit rien venir. Pourtant, le cadre gestapiste qui se fait jour ne traduit absolument pas les jours radieux d’une reprise économique magnifique, accompagnée de nouveaux emplois assurant la paix sociale et une progression du niveau de vie.

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 



 



 

 

UNE SOCIETE SOUS L’EMPRISE COMPLET DU FINANCIER NARCISSIQUE

 

23 juin 2017 - Dans l’article d’hier, nous évoquions le comportement criminel de la Haute finance échafaudant une société où l’individu est (déjà) devenu une marchandise et à partir de quoi une spéculation hors contrôle assure des profits sans limite. Ces réseaux financiers sont chapeautés par une Oligarchie financière, propriétaire des banques centrales. L’impression de la monnaie ne leur coûte alors RIEN ; elles gagnent de l’argent en imposant des intérêts à toute personne ou entreprise ET Etat qui emprunte. Toutefois, depuis quelques années, précisément depuis le krach d’octobre 1987, nous sommes engagés dans un lent processus d’affaiblissement des taux d’intérêt. De l’aveu même du propriétaire de la City (voir prochain N° de LIESI), nous sommes arrivés depuis plusieurs années au niveau zéro et cela nous expose à des retournements aux conséquences inconnues dans l’histoire… Nous verrons dans le LIESI 377 ce que font les amis de cette grande famille, maîtresse de l’Angleterre.


Faut-il en déduire que le château de cartes va s’effondrer dans quelques semaines ? Non. La réalité est telle que l’Oligarchie du cartel bancaire peut faire durer le spectacle assez longtemps s’il n’y a pas d’événements exogènes du style tremblements de terre de la faille de New Madrid, des explosions solaires détruisant l’internet, le réveil des volcans (voir les anciens N° de la Lettre des Prophéties expliquant ce qu’ils signifieront dès qu’ils poindront), etc.


Nous partons du principe que les événements géopolitiques sont bien évidemment sous le contrôle de l’Oligarchie. Les guerres commencent toujours par des événements provoqués dans le sens attendu par les maîtres de l’Echiquier. Tel fut le cas des deux premières guerres mondiales. Ce que prévoyait le plan AURORE ROUGE (198) et dont nous avons parlé sur cette page confirme l’évidence de notre propos.


Ce qu’il faut donc conclure : l’Oligarchie peut faire encore durer le spectacle encore un peu de temps et la mise sur orbite de candidats du cartel bancaire comme Donald Trump jusqu’au tout dernier sorti des urnes, Emmanuel Macron, répond à une logique que nous développons dans le numéro de LIESI du 30 juin 2017.


Tant que le rideau ne sera pas levé, le système prédateur continuera à appauvrir un plus grand nombre de personnes, enrichira toujours plus un petit nombre d’oligarques.

Le rideau sera t-il levé un jour ? Bien évidemment. Cela a déjà été PLANIFIE. Est-ce que LIESI connaît ce moment ? Peut-être.


Voyez la géopolitique du Moyen-Orient, suivez les cours du pétrole, l’évolution du dollar, les mesures qui seront bientôt prises en France par le nouveau Soviet du Parti En Marche, etc. Vous en tirerez de riches informations pour appréhender le moment fatidique où les choses changeront radicalement. C’est bien dans cette perspective qu’il faut susciter toujours plus d’attentats avec des personnes fichées et qu’on laisse s’armer, afin de justifier le cadre législatif qui brisera les opinions contraires au MENSONGE institutionnalisé.



 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER





 

 

FLASH

 

Un grand virage est en train d'être opéré en Europe par rapport au bloc eurasiatique.

Nous poursuivrons l'analyse du précédent numéro de LIESI du 15 juin et développerons des informations complémentaires dans de prochains numéros de LISO. En fait, les analyses politiciennes doivent être faites par "effet de miroir". Les faiseurs de roi sont de véritable artistes, masquant leurs intentions derrière des APPARENCES CONTRAIRES.

 

 

 

LE TRIOMPHE APPARENT DU MAL ANNONCE

UN CRAQUEMENT UNIVERSEL

 

 22 JUIN 2017 - Les réseaux de la finance anonyme et vagabonde qui ont planifié des vagues migratoires massives en vue de détruire les origines chrétiennes de l’Europe, sont des êtres pervers qui ne reculeront devant rien. L’un des meilleurs moyens de provoquer ces crises a été explicité dans le document de 1985 et que nous avons reproduit dans AURORE ROUGE. Il y était explicitement annoncé « des conflits ciblés » devant provoquer des exodes migratoires massifs vers l’Europe. C’est bien ce que nous constatons plus de trente ans après. Ces conflits ne répondent donc pas à la loi du hasard. Cela s’appelle un COMPLOT.


Le jugement, en Hongrie, de quatre hommes accusés d'être responsables de la mort de 71 réfugiés en 2015 ajoute une touche d’horreur au drame humain que vivent de pauvre gens, ces fameux nomades qu’annonçait aussi l’insider Jacques Attali. En l’espèce, « un Afghan et trois Bulgares sont accusés d'avoir laissé 71 réfugiés s'asphyxier à l'arrière d'un poids-lourd. Les corps des réfugiés, 59 hommes, huit femmes et quatre enfants, ont été retrouvés entassés dans le véhicule abandonné en bordure d'une autoroute autrichienne. "Les 71 victimes sont mortes en raison de leur confinement, de leur incapacité à se mouvoir, du manque d'oxygène et de la chaleur (...), elles sont décédées peu de temps après le début de leur trajet. Avant leur mort, elles ont frappé à de multiples reprises sur les parois du camion et ont crié ", a rappelé la justice dans un communiqué publié sur le site internet de la juridiction. » (Reuters)


Les pays ciblés, à l’origine d’un exode massif de populations, sont essentiellement des pays victimes de la guerre. Mais il s’agit aussi de pays subissant les affres de l’évolution des cours des matières premières dépendant des manoeuvres ourdies encore par la Haute finance, sur les places de la City et de Wall Street, sans oublier les cotations de matières agricoles à Chicago. De nombreuses banques européennes participent à ce jeu spéculatif, provoquant non seulement des exodes migratoires, mais la mort de centaines de milliers de personnes par an. On sait bien, en effet, que dans de nombreux pays où l’économie n’est pas financiarisée, les populations vivent des revenus de l’agriculture.


La manipulation des cours des matières premières comme agricoles provoque des catastrophes humanitaires. Elles sont à l’origine de ces caravanes humaines, d'exilés fuyant la famine au Moyen-Orient, en Afrique et dans le sud de l'Asie, dans l’espoir de trouver autre chose. En fait, ces grands désordres sont le fruit d’une finance amorale qui cherche le profit. Elle en serait cependant incapable si les dirigeants politiques de la Cité prenaient les mesures adéquates pour encadrer la spéculation et  éviter ces turbulences. Comme les architectes de la Cité du mal prennent le dessus (du fait de la lâcheté des chrétiens) les barrières sont enfoncées, la dérégulation domine et les misères humaines deviennent de plus en plus grandes. Le plus étonnant est que les Occidentaux soutenant ce système pourri, pensent qu’ils pourront toujours braver le Tout Puissant durablement. Le temps ne leur appartient pas et une nouvelle BABEL prend forme, sous l’œil du Grand Architecte : le Prince de ce monde.


Remarquez la rapidité avec laquelle ces sociétés occidentales constituant la Cité du Mal se transforment avec célérité en une gigantesque BABEL SODOME. C’est là un signe majeur du chaos prochain, à partir duquel le Tout-Puissant se rappellera au bon souvenir de tous ces apostats et sans Dieu. Les premiers numéros de la prochaine série de la Lettre des Prophéties apporteront des éclaircissements lumineux sur ce point particulier.

 

 

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 

 



 

 

 

FATIMA ET LA VISION DE L’ENFER

 

 

21 juin 2017 – L’été commence avec une canicule et des feux de forêts… Une chaleur infernale…


Avant les premières apparitions de la Très sainte Mère de Dieu à Fatima aux trois petits bergers, le Ciel avait envoyé son ange afin de les préparer à cette venue. L’ange de Dieu avait ainsi instruit pieusement les enfants à cette rencontre et aux différents messages que donnera la Sainte Vierge. Notre Dame avait solennellement averti des conséquences qui adviendraient si l’on n’écoutait pas ses demandes.


Dans l’une des visions, il y eut celle de l’enfer.

 


 


                                                                    Source: http://www.fatima.be

 

Voici ce qui se passe aujourd'hui dans la région de Fatima…

Les événements ne sont jamais le fruit du hasard.

 

 

DOCUMENTATION SUR FATIMA

 

 

 

Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 

 



 

 Dans le précédent article, nous évoquions l'HYPOCRISIE ambiant. Réponse de V. Poutine aux décmorates d'Occident.

 

 

HYPOCRISE DE WASHINGTON A PARIS

 

20 juin 2017 - Depuis le mois de novembre, à savoir le moment de l’élection de Donald Trump, les médias américains et de nombreux membres du Congrès américain mettent en avant l’ingérence de la Russie dans le déroulement de la présidentielle américaine.

Est-ce que les Etats-Unis se sont ingérés dans les élections présidentielles russes ? Est-ce que le personnel diplomatique américain en poste à Moscou a favorisé de quelque manière l’opposition à la présidence du Kremlin ? Est-ce que le gouvernement américain a financé des ONG et des partis d’opposition contre la présidence russe ? Est-ce que les Etats-Unis se sont impliqués dans les élections de la plupart des pays d’Amérique latine ? Est-ce que les Etats-Unis se sont impliqués, via leurs réseaux globalistes bien connus, dans le jeu des élections présidentielles françaises ? Est-ce que les Etats-Unis se sont impliqués dans les révolutions orange de quelques pays de l’ex Union soviétique ? Etc.

 

A quoi donc rime toute cette hypocrisie ?

 

Et que dire de ce bâtiment, à Londres, qui a récemment brûlé durant des heures sans s’effondrer comme les tours du WTC qui, elles, étaient autrement plus robustes ?


Et en France ?

Puisque nous parlons d’hypocrisie. Voilà une belle illustration de ce que nous réserve la clique des EN MARCHE.

 


La ministre EN MARCHE pense imposer un programme de 11 VACCINS obligatoires pour les enfants. Pendant ce temps, tous les pays industrialisés ont publié des tas de documentaires relatifs aux dangers de la vaccination.Combien de familles ont eu des enfants autistes ou furent victimes d'autres traumatismes à la suite de vaccins ? Pourquoi les enfants de quelques familles de grands laboratoires ne sont jamais vaccinés?...

 

Quand la ministre de la Santé assure qu’elle cherche le bien être des enfants, que dire ? Nous avions assuré que le "chef" de ces nouveaux venus de la politique devait renvoyer l’ascenseur à ceux qui ont versé 50 millions d’euros pour amener le petit génie de la Banque à l’Elysée. Tout vient sans attendre… bien longtemps.


Si ce genre d’exemple est manifeste pour la « santé », cela promet pour le reste



Anticiper avec la Lettre des Prophéties  CLIQUER


Anticiper demain avec la lettre confidentielle LIESI - CLIQUER



Anticiper demain avec la lettre d'Informations Stratégiques sur l'Or - CLIQUER

 

 





 

SORTIE DES BREVES DE LIESI FEVRIER 2017  EN PDF

 


COMMANDER